Coupure presse de ジョーズ3 (japon/1984)

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 23-12-2016

Vous avez été nombreux à me demander d’arrêter de chroniquer les Bluray de Jaws 3D. Sachez que je ne prendrai pas en considération vos commentaires car, après tout, je fais ce que je veux. Pour autant, Noël approchant à grand pas, je vous offre une coupure presse japonaise diablement excitante. Un régal pour les yeux… Vous noterez la reproduction des quatre Eiga Chirashi (ceux ) et de la paire de lunettes anaglyphes qui accompagnait le matériel promotionnel du troisième film de la franchise. A droite, c’est la paire de lunettes polarisées (celle qui permettait de profiter du relief en salle)… Vous ne vous souveniez plus de ces lunettes? Alors faites un tour ici. Ah tiens, j’avais complètement oublié cette mise en scène avec Homer Simpson… C’était vraiment l’époque où je m’appliquais à mettre à jour ce site régulièrement. Quoi qu’il en soit, jetez un oeil à tout hasard aux commentaires, il se pourrait que mon dealer de l’archipel vienne nous faire une petite traduction…

Les Dents de la mer 3 Bluray (France/2016) + Chronique Années Laser

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO, PRESSE | Posted on 25-11-2016

wp_20160902_006« Romain, te serais-tu enfin décidé à mettre fin à ce blog idiot sur le pire film de l’histoire du cinéma? Est-ce que l’affaire Toullec a eu un impact sur ta passion? Pourquoi je ne trouve pas du review du bluray français? » Calmez-vous, je suis toujours vivant! J’ai juste énormément de travail en ce moment et ce n’est pas toujours facile de trouver quelques minutes pour partager mon amour de Jaws 3D avec le reste de l’élite! Alors ces Dents de la mer 3 en bluray… Il y a tout d’abord ce blister avec le sticker inédit et le logo Mad Movies. Une honte que ce dernier apparaisse dessus alors que le film a toujours été démoli dans ses pages… Ah si, il vous suffit de relire le numéro 28 si vous avez le moindre doute (un numéro au demeurant fort intéressant). Ensuite, il y a cette pastille « Inclus la version 3D » imprimée sur la jaquette. Une très bonne initiative de la part d’Universal France similaire à ce que les anglais feront pour leur édition…

wp_20160903_001« Le plus célèbre requin de tous les temps est de retour… » Au même titre que les fautes d’orthographe dans les noms de Den(n)is Quaid et Louis Gosset(t) Jr. Pas très professionnel tout ça puisque ces fautes ne figurent pas au verso des autres éditions. Passons sous silence la pertinence du résumé, personne chez Universal n’ayant jugé bon de revoir le film avant de pondre le synopsis officiel… Choix des photos, mise en page sans surprise… Le visuel français est donc presque identique à ses homologues d’outre-atlantique. La seul excentricité demeure l’artwork du disque qui reprend l’affiche de Gary Meyer. C’est assez rafraichissant et ça nous change des galettes pour le moins austères du marché nord-américain. Le rendu reste quand même un poil bordélique avec toutes ces classifications et logo bluray qui prend 1/4 de l’espace. Bon et alors ce bluray, une fois dans le lecteur?

wp_20160903_005Autant demander à de vrais journalistes leurs impressions… Les années Laser nous ont donc pondu cet été un test assez complet qui met en avant les nombreuses qualités du film. La note de 6/10 est une véritable surprise (7/10 pour l’aspect technique) et prouve qu’en relief, le film de Joe Alves n’est pas le nanar que la presse nous vend depuis plusieurs décennies. « Une vraie curiosité en la matière, recommandée aux amateurs de sensations démultipliées », « Version 3D entre pure démo et expérimentation extrêmement virulente dans ses oeuvres« , « quelques séquences de terreur« , « Un chef d’oeuvre qui renvoie le film de Spielberg dans les cordes« , « The Force Awakens est le pire film au monde« … Ok, les deux dernières sont de moi mais l’essentiel est là: Jaws 3D a très largement la moyenne et mérite de trouver une place dans votre collection! Bon, on en arrête là avec l’édition française. Prochainement dans ces pages, la version UK et celle réservée au marché scandinave.

Publicité Bluray#2/ Review Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 29-07-2016

WP_20160721_005Et deuxième encart pub pour les suites du classique de Spielberg sur support bluray! Une publicité qui mise pas mal sur la présence d’une version 3D du film de Joe Alves. Félicitations à Universal France de s’être rendu compte du potentiel commercial de ce « bonus » qui permet, rappelons-le, de « revivre la même expérience terrifiante que lors de sa sortie au cinéma« . Sauf que la copie projetée en salles étaient au format… Je dis ça, je dis rien. Bon, en tout cas, on voit en logo partenaire celui du magazine Mad Movies. Ce qui tombe plutôt bien puisqu’ on va immédiatement décortiquer l’article consacré aux Dents de la mer 3 du hors-série Mad Movies Classic 04. Alors avant de remettre en cause le talent et le sérieux du journaliste Marc Toullec, je souhaiterais rappeler à tout le monde que je suis un vieux lecteur de Mad. J’ai commencé en effet avec le numéro 42 (From Beyond en couverture) en 1986 soit tout juste 6 ans après mon premier cri! Depuis, je n’ai loupé aucun numéro (et pourtant depuis 2001 et la publication mensuelle, je ne m’y retrouve plus). J’aimerais aussi préciser que j’ai payé les 9,90 du magazine donc techniquement j’ai le droit de critiquer avec autant de mauvaise foi que je l’entends.

WP_20160727_001Un vrai fan des deux premiers films de la franchise n’apprendra strictement rien de neuf si il possède déjà dans sa collection les making-of de Bouzereau en DVD, le Jaws log de Carl Gottlieb, le Jaws companion de Patrick Jankiewicz, le Memories from Martha’s Vineyard de Jim Beller et Matt Taylor ou encore le très récent ouvrage de Lou Pisano et Michael Smith sur le tournage de Jaws 2. C’est malheureusement une évidence… Rien de neuf non plus à propos des Dents de la mer 3. Enfin rien de neuf si vous êtes un habitué du site! Les autres (ceux qui ne savent pas à quel point www.jaws-3d.com pourrait changer leur vie) auront l’impression de tenir entre les mains la bible… Une bible truffée de fautes et d’approximations. Rien que le fait d’utiliser à chaque reprise le titre fantaisiste des Dents de la mer 3-D (jamais exploité au cinéma, en vidéo ou à la télévision sous ce titre là) au lieu des Dents de la mer 3, ça fait mal aux fesses (et ça pique les yeux)…

WP_20160727_005Mad Movies nous balance donc un dossier de 12 pages avec des illustrations pour le moins classiques (notre couple et son sous-marin, Kotar l’épaulard, Louis Gossett, Dennis Quaid et John Edson autour de la maquette…) si ce n’est la présence de clichés assez rares de Baby Bruce -un de Erik Hollander (non crédité) et deux que John Putch m’avait offert l’année dernière- et de l’équipe au complet. Malheureusement, le gars chargé des légendes n’a pas été suffisamment rigoureux comme avec ce « Calvin Bouchard et Mike Brody devant la maquette d’un parc aquatique dont l’inauguration s’annonce mal« . Vous ne voyez pas le souci? Mais dans Jaws 3D, il n’est jamais question de l’inauguration du parc mais de l’inauguration de l’attraction Undersea Kingdom!!! Quoi, je pinaille? Alors vous allez me dire que le « un nouveau requin pour une deuxième sequelle: plus fiable, plus perfectionné mais peu valorisé à l’image » accompagnant une photo de Baby Bruce n’est pas criminel? Je ne sais pas ce qu’il vous faut… D’un côté, ça pourrait être pire  comme avec cette page 69 et la photo de la version de John Hancock de Jaws 2 et sa légende qui n’a rien à voir avec la choucroute…

WP_20160728_003Pour la première fois dans la presse, le traitement de Guerdon Trueblood est très largement évoqué. J’ai en effet accepté de laisser Marc Toullec jeter un oeil sur ma copie du Trueblood afin qu’il ne répète pas les âneries de ses collègues. Il était grand temps de rétablir la vérité à ce sujet… Par contre, la fausse citation « j’ai consacré 8 mois à ce travail (et je lis régulièrement mad movies) » rompt immédiatement le pacte de confiance avec le magazine. C’est d’ailleurs l’un des principaux soucis de ce dossier ces citations… Mal traduites, incorrectes (le Carl Gottlieb en page 79… C’est pas plutôt Matheson?), fantaisistes… Après, c’est sûr que sans ces « citations » il ne resterait qu’une trentaine de lignes pondues par Toullec! Des transitions foireuses comme ce « Pas étonnant, sachant qu’une partie de son travail allait être parasité, que Roy Arbogast ait quitté le tournage en colère » pour illustrer le climax du film… Sauf qu’à aucun moment de la production, il n’a été envisagé d’utiliser son travail (les requins Live rappelons-le) pour les tournages impliquant des miniatures. Même Joe Alves n’a pas assisté à la mise en boite de ces séquences à effets spéciaux!!! Du grand n’importe quoi comme ce premier week-end de box office où on apprend que le film démarre de manière acceptable…Acceptable alors que c’est historiquement le meilleur démarrage d’Universal? On apprend aussi qu’il s’essouffle rapidement en terme de fréquentation… Pourtant quand Jaws 3D a été retiré de l’affiche le rapport copie/entrées était supérieur à celui du Retour du Jedi qui sera exploité pendant encore quelques mois… Ah et ces critiques désastreuses (ah bon? Je vous laisse le soin de relire les coupures presse d’époque)… Quoi qu’il en soit, ce numéro restera le papier le plus complet écrit sur le sujet. On est loin du désastre du #366 de l’Ecran Fantastique et ses deux malheureuses pages sur les suites des Dents de la mer! Vous l’aurez compris, vous allez devoir passer à la caisse malgré tout… Ah et j’oubliais www.jaws-3d.com ne fait pas partie des sources. C’est dommage, Marc Toullec y aurait appris que Linda Blair avait été castée pour le rôle de Kelly Ann Bukowski! Quoi? C’est dedans? C’est à ne plus rien comprendre…

Publicité Bluray/ Annonce Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 13-07-2016

WP_20160710_001En feuilletant les 132 pages du numéro estival du magazine français Mad Movies (le #298), vous tomberez sur une publicité annonçant à la fois la disponibilité des Dents de la mer deuxième partie, des Dents de la mer 3 et des Dents de la mer, la revanche (qui perd une nouvelle fois le 4 de son titre) en bluray au 5 juillet et la sortie d’un hors-série Mad Movies (classic). Ce hors-série à 9 euros 90 est actuellement en plein bouclage et devrait rejoindre vos collections d’ici la fin du mois. C’est Marc Toullec qui s’est chargé de revenir en profondeur sur la franchise d’Universal. D’après le travail effectué par nos espions Bothan, les pages consacrées au film de Joe Alves, devraient contenir deux-trois documents inédits (storyboard, résumé du traitement de Guerdon Trueblood…) .Nous y reviendrons très rapidement (inutile de vous préciser que je serai d’une sévérité à toute épreuve en ce qui concerne Jaws 3D).

Medusa Fanzine #27 (mars 2016) France

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 10-04-2016

WP_20160316_002Le très respecté activiste politique Didier Lefevre (qui oserait remettre en cause la notion d’engagement politique dans le fanzinat?) vient de nous livrer sa dernière cuvée: Medusa #27. Un pavé à la gloire du cinéma de genre, intégralement imprimé en couleurs et rédigé par une équipe de passionnés visiblement très courageux quand il s’agit de s’éloigner des sentiers battus. Sincèrement, qui a vraiment envie de se taper un dossier de 32 pages sur le Krimi à part les 83 fans français de Siegfried Lowitz? Pas moi, c’est sûr… Alors, on ne veut pas mourir idiot et on se tape l’introduction avec la ferme intention de survoler le reste mais étrangement la magie opère et on se met à dévorer chacune des lignes, désormais otage de la plume de l’auteur! Quoi? Une grenouille tatouée? Mais je veux voir ça,moi… Et on enchaine avec le cinéma d’exploitation suédois, le bis à la sauce norvégienne, les 14 Sherlock Holmes de Basil Rathbone, du Jean Rollin, un dossier Hellraiser (mais ils sont passés où Deader et Revelations?), du Don Dohler (on étouffe, ici), Don Ze Dragon Wilson, du Cat 3… et des tonnes de reviews (dont Hausfrauen-Report 3 cité dans mon « livre » Jaws 3D)…

WP_20160316_004Jaws 3D justement, on y arrive… 4 pages à la gloire de Joe Alves! Une interview réalisée par Mr Hermant (le fan de Lo Squalo qui bosse à Riv54) dans les locaux du cinéma La Scala à Thionville le 27 février 2015. Faut-il vous rappeler que cette date, désormais légendaire, est celle de la première projection extra nord-américaine du DCP 3D des Dents de la mer 3? Projection dont je me suis rendu coupable (ce qui explique ma présence dans les pages de ce numéro exceptionnel) et qui devrait assurément rester « le plus grand moment de ma vie » pendant encore longtemps… Bon, revenons à l’essentiel… Malgré quelques coquilles (Landsburg les gars!!!) et les approximations de principal intéressé (Altered States est antérieur à Starman), cette interview est passionnante et permet à notre ami Joe de revenir sur son implication sur le Freejack de Geoff Murphy ou sur ses collaborations avec le père Carpenter! Passionnant, je vous dit… Bon quoi qu’il en soit, je vous invite à vous procurer immédiatement un exemplaire chez www.medusafanzine.blogspot.fr contre à peine 20 euros (pour un fanzine qui pèse au bas mot 20 kilos). Allez, on se dépêche!!!

 

 

Videogaming & computergaming illustrated (08/83) Magazine US

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 07-03-2016

couvranteLes jeux vidéo et moi, c’est une histoire d’amour un peu compliqué… ça fonctionne par période. Je peux jurer fidélité à ma Xbox 360 pendant plusieurs années (à raison de 5h par jour) et l’abandonner lâchement du jour au lendemain en considérant que chaque minute passée avec elle est une minute de gâchée. Malgré tout, je continue de prendre du plaisir à feuilleter la presse spécialisée surtout quand elle me replonge dans mon enfance… Ah, le rétrogaming, quelle belle invention! Comme j’aurais aimé que Jaws 3D soit adapté en jeux vidéo sur Atari 2600 ou sur ZX Spectrum en 1983… Allez, arrêtons de rêvasser. Non, je vais juste vous parler du numéro anniversaire du magazine Videogaming & Computergaming illustrated d’aout 1983 qui joue la carte de la Jawsmania avec sa couverture diablement excitante (Bruce dévoile tout!). Un numéro, assez compliqué à dénicher sur les sites de ventes aux enchères, qui contient quelques pages sur le phénomène 3D. Quelques pages de vulgarisation qui n’apprendront strictement rien à la plupart des lecteurs du site.

videogamePour vous éviter de dépenser une fortune dans l’espoir secret de vous retrouver avec un magazine dégueulant de photos inédites des Dents de la mer 3, je vous offre une reproduction de la seule page concernant notre objet de fascination. Avouez que ça ne valait pas 20 dollars! Bon, soyons honnêtes, on évite quand même les sempiternels clichés de Dennis Quaid et Bess Armstrong (nourrissant un épaulard, posant devant un sous-marin, sur la plage etc…). C’est déjà pas mal. Et puis on a deux photos de la star du film (au rendu pas super naturel!) ce qui est, il faut bien l’admettre, déjà plus vendeur. La photographie de Lea Thompson barbotant à proximité d’un grand requin blanc fait toujours son petit effet. Dommage que le plan n’apparaisse pas dans le film… Pour être tout à fait complet, on rappellera que Randy Quaid ne joue pas dans Jaws 3D (relisez-vous les gars!). Vous l’aurez compris, l’absence de ce numéro dans votre collection n’est pas un drame. Vous n’impressionnerez personne en brandissant ce magazine… A part moi, bien évidemment.

Jaws 3D programme (1983/Islande)

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 10-12-2015

WP_20151208_001« Romain, je ne comprends pas pourquoi ton formidable site n’est plus mis à jour! Tu ne vas quand même pas nous faire croire que tu as fait le tour des produits dérivés du film? C’est lié à la sortie de The Force Awakens ou c’est une juste une histoire de lassitude? » A croire que vous ne lisez pas attentivement mes articles mon jeune ami… Je suis actuellement en train d’écrire un livre sur Jaws 3D et ça me prend un temps de fou! J’en suis à peine aux premières lignes de mon troisième chapitre consacré au National Lampoon et à Jaws 3/ People 0! Bon, c’est vrai que la sortie d’un septième Star Wars me prend pas mal de temps aussi (il faut se les farcir les bouquins du nouvel Univers Etendu) mais je vais vous offrir un petit truc pour vous remercier de venir régulièrement sur le site. Voici donc un programme cinéma 4 pages distribué en Islande à la sortie des Dents de la mer 3. Un programme aux dimensions ridicules et d’une pauvreté affligeante. Sur la première page, on retrouve donc une variation du visuel de Gary Meyer (sans le requin) en mode monochrome… C’est vilain et c’est à se demander pourquoi ça m’a coûté aussi cher.

WP_20151208_002Et ce n’est pas l’intérieur qui va changer quoi que ce soit à ma déception. Des crédits à gauche, une photo de visiteurs paniqués à droite (un cliché connu de tous) et un synopsis qui s’étend sur 1 page et demi. En d’autres termes, ça ne casse pas trois pattes à un canard… Mais bon, ça reste une pièce méchamment rare. Sincèrement, quel islandais aurait pu imaginer que garder cette cochonnerie pendant 32 ans lui permettrait de gagner plus de 2000 couronnes (15 euros, calmez-vous)? Une belle somme volée à une vache à lait française… Pas grave, je m’en remettrai. Allez, je vous laisse, j’ai un très bon livre à écrire…

 

 

Coupure presse (juillet 1983) USA

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 19-09-2015

237Que pensent les journalistes Janet Maslin et Joshua Bilmes des Dents de la mer 3? Voilà une question que personne ne s’est posé aujourd’hui en se levant et pourtant vous allez quand même obtenir une réponse. Ne me remerciez pas, je ne fais que mon travail… On commence avec la critique de Janet pour le New York Times. Déjà, on sent le professionnalisme de la dame quand elle souligne le tempo inhabituel du film…  Jaws 3D ayant été remonté par le producteur Alan Landsburg (près d’une vingtaine de minute quand même) peu de temps avant la sortie, ça a forcément impacté le rythme! Et le rythme, ça la connait puisqu’elle a débuté sa carrière en tant que journaliste Rock! Peut-être trop concentrée sur cet aspect du film, elle a négligé certaines lignes de dialogue établissant un lien de parenté entre Mike, Sean et Martin Brody. Devoir lire à posteriori les notes de productions du dossier de presse pour comprendre ça, c’est quand même nerveux. Mais on ne va pas la blâmer. Il se peut qu’elle ait été tout simplement hypnotisée par la qualité exceptionnelle de la 3D…

flatUn peu comme Joshua qui, 3 jours plus tard (le 26 juillet) , nous pond une critique dithyrambique sur la qualité du relief! Tellement bon qu’on jurerait le film tourné en 2D… Contrairement à sa collègue, il semble bien avoir compris qu’on avait affaire aux fils du personnage interprété par le talentueux (et exécrable selon le récent livre de Pisano et Smith consacré au making-of de Jaws 2) Roy Scheider dans les premiers films de la saga. Le plus intéressant dans cette review est certainement la petite référence au Psychose 2 de Richard Franklin qui est, rappelons-le, l’une des plus grandes suites de l’histoire du cinéma (et que j’ai vu en 35mm à la cinémathèque luxembourgeoise il y a pas très longtemps). On en termine là pour l’instant avec les reviews positives. Il serait dommage de briser la légende du « Jaws 3D, désastre critique à sa sortie » que l’on peut entendre à droite à gauche.

SciFiNow #108 (2015/UK)

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 03-09-2015

couvEn kiosque depuis avril 2007, le magazine anglais SciFiNow est un mensuel entièrement dédié au fantastique, à la science-fiction et à l’horreur. A l’occasion de leur numéro 108 paru cet été, l’équipe a publié une interview du scénariste des Dents de la mer 3, le toujours très sympathique Carl Gottlieb. Autant dire que ma joie de retrouver le réalisateur de Caveman au sommaire d’un magazine publié au 21ème siècle est déjà énorme mais quand on sait que l’ interview est entièrement consacrée à Jaws 3D, ça dépasse l’entendement! Non, ce n’est pas une blague! 4 pages à la gloire du troisième volet, ce n’est pas tous les jours que ça arrive, vous en conviendrez. Alors, avant de décortiquer la dite-interview, je souhaiterais vous rappeler que le numéro est disponible en support physique et en édition digitale et qu’il mérite largement qu’on mette la main au porte-monnaie. Surtout que le reste des articles vaut son pesant de cacahuètes (la formidable Gillian Anderson, David Lynch, The Craft et ses jolies sorcières…)

page1Ah oui, j’oubliais de vous dire que sur les 4 pages, une était occupée par une reproduction du célèbre visuel de Gary Meyer. Pour les visiteurs du site, il y a un risque potentiel d’overdose mais pour les lecteurs de SciFiNow, c’est peut-être l’occasion de découvrir la plus belle des affiches des années 80… Ah, j’oubliais aussi de mentionner la présence de screenshots DVD un peu merdiques pour illustrer les propos de notre ami Carl Gottlieb. Alors dans un premiers temps, le journaliste Oliver Pfeiffer revient sur le succès commercial du Jaws 2 du français Jeannot Szwarc et sur le projet avorté Jaws 3 people 0. On y apprend rien de particulier mais si je devais écrire un livre, il commencerait exactement de la même façon. Ensuite, Carl nous raconte l’arrivée de Joe Alves sur cette seconde suite et sur la volonté des gens d’ Alan Landsburg de situer le film dans un parc aquatique dans la perspective d’un meilleur contrôle budgétaire. La façon dont Carl Gottlieb rejoint l’équipe avait déjà été abordée dans le libre de Jankiewicz mais c’est toujours agréable de se rafraichir la mémoire…

page2Les choses sérieuses arrivent quand notre scénariste préféré s’exprime au sujet des efforts qu’il a réalisé afin de rendre les personnages plus intéressants et injecter de l’humour et de l’humanité là où le le script de Matheson en manquait cruellement. Vous apprendrez aussi que c’est à Gottlieb que l’on doit la formidable séquence où Lea Thompson et John Putch cèdent à la mode des bains de minuit… Une vraie scène de suspense! Un peu plus loin dans l’article, il nous apprend qu’il serait responsable de la présence au générique de Louis Gossett Jr. Pas vraiment convaincu… D’après ce que je me suis laissé dire, Louis Gossett a toujours été envisagé dans le rôle de Calvin Bouchard mais qu’il refusa par deux fois de rejoindre la production prétextant un rôle pas assez développé à son goût. Peut-être que le nouveau script pondu par Gottlieb a tout simplement eu comme effet de convaincre la star de Iron Eagle d’apparaitre au générique! Le cas de Dennis Quaid est aussi abordé. Contrairement à ce qu’on pourrait penser si Dennis joue dans Jaws 3D, c’est surtout lié à sa participation à Bill (1981) , une production Landsburg… La 3D et le travail de Joe Alves sont mentionnés. Au même titre que le climax: « the most disappointing 3D shot in the entire movie« . Carl Gottlieb conclue en parlant de l’accueil que le film reçoit désormais et son plaisir de le voir figurer dans sa filmographie… Et pour ne rien gâcher, il balance une petite crotte de nez à Jaws, the revenge… Un saint homme ce Carl! Et n’oubliez pas: « It’s part of the trinity« !

Coupure presse (31 juillet 1983) USA

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 02-09-2015

31juil« Cher Romain… En ce moment, tout le monde sur la toile vante les mérites de Jaws 3D. Aurais-tu dans tes archives des critiques négatives afin de rétablir l’équilibre? Je veux dire des critiques bien méchantes rédigées par des incompétents… Tu vois le genre? » Phil Goldberg, ça vous dit quelque chose? Alors ce scribouillard (binoclard) ricain s’est fait plaisir avec sa review datant du 31 juillet 1983. Après une brillante entrée en matière où il se focalise avant toutes choses sur ses problèmes de vue, il nous ressort l’éternel couplet sur les prétendues mauvaises performances de Bess Armstrong et Louis Gossett Jr. Il trouve même le moyen de nous refaire la blague du « flat as cardboard« … Un génie ce type! Rien de bien intéressant si ce n’est qu’il se met à douter quand même un peu vers la fin de son torchon… Peut-être que depuis il a vu la lumière. Qui sait?

31juilletPaul Baumann (un autre scribouillard) n’a visiblement aucun problème avec ses yeux. Lui, c’est l’hygiène bucco-dentaire qui le fascine! A ce niveau là, ça frise l’obsession. J’espère pour lui qu’il a réglé son petit souci d’haleine depuis… Imprimée le 31 juillet 1983, cette critique ne sort pas des sentiers battus. On y fait presque pas référence à la qualité de la 3D. A se demander si Paul n’a pas critiqué une copie 2D! Peu importe, le lecteur, à défaut d’avoir une critique sérieuse du film de Joe Alves, aura le droit à une grande et belle photo du climax du film. C’est déjà ça de gagné.