Hors-Champ (feat Romain)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 06-10-2020

La vie est parfois étrange… Je viens de sortir, avec Néophyte, un album de démo en vinyle intitulé Hors-Champ. Une édition limitée à 200 exemplaires qui mériterait très largement de rejoindre votre collection… J’ai aussi sorti une K7 audio Contre-Champ (limitée à 100 exemplaires) qui contient un autre enregistrement démo… Le tout est disponible ici à un prix défiant toute concurrence. Mais le plus fou, c’est que l’équipe de youtubers Hors-Champ m’ont consacré deux vidéos dont une qui met en avant ma collection Jaws 3D! Je vous invite donc à regarder tout ça, à vous abonner, à mettre un pouce, à acheter mes disques, à me commander un tee-shirt… Oui, je sais, ça fait beaucoup de choses à faire mais dites-vous que c’est pour la bonne cause!!!

DVD Lo Squalo 3 (Italie/2016)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 08-09-2020

Entre deux chapitres du livre consacré au réalisateur Mario Bava que je suis en train de dévorer, j’ai eu subitement l’envie de vous parler de la dernière édition DVD de Lo Squalo 3 chez Pulp Video. Un DVD de notre film préféré chez un autre éditeur qu’Universal? Oui, je sais, ça n’inspire pas confiance… Bon, d’un côté, n’importe qui pourrait faire un bien meilleur job que la firme au globe quand il s’agit de traiter du cas Jaws 3D. Bootleg ou pas (il semblerait que non), Lo Squalo 3 sauce Pulp (ref PSV40385) enterre la précédente galette. Le visuel de Gary Meyer, même malmené, sera toujours plus excitant que l’artwork qu’on a vu au début des années 2000 pulluler partout en Europe. Je dis malmené car le dessin manque clairement de précision et souffre d’une légère déformation. Plus grave est l’amputation de l’aileron entre les deux couples de skieurs… On le retrouvera au verso, c’est le moindre mal. Par contre, les nuages flambant neufs autour de Bruce III, je suis pas super convaincu mais ça mérite débat. Comme l’utilisation de la tagline 3D pour une copie 2D.

La copie, justement, est bien une version 2D du master utilisé pour le bluray… Je ne le redirai jamais assez mais ce master offre moins d’images que les précédentes copies du film (on est pas sur du 1.85 pour autant contrairement à ce qu’on peut lire en tout petit en bas). Un jour, croyez-moi, je vous ferai un comparatif sérieux. Des promesses, toujours des promesses… Je sais! Revenons à ce qui nous intéresse: le verso et ses 6 différentes photos dont une scène coupée (l’interruption du repas), une inédite (Mike, Kathryn et le chien) et une expurgée d’un personnage noir (Fred disparait dans celle en haut à gauche). Nous reviendrons très prochainement sur celle inédite (je le jure!). Vous remarquez aussi les crédits en anglais (sans coquille), la mention du numéro de visa et de la date de sortie originelle du 7 décembre 1983. Du jamais-vu sur une jaquette DVD!

Le menu aussi se paie le luxe d’aller à contre courant! Avouez que vous n’aviez encore jamais vu quelque chose de semblable sur votre petit écran! Le film, un chapitrage ultra limité (5 et ce n’est pas une blague), une sélection de langues (dont une piste 5.1 italienne qui vaut pas grand chose) et des sous-titres réservés aux spectateurs italiens qui souhaiteront voir le film en Anglais 2.0 … Au niveau des bonus, le teaser/trailer fait partie des habitués. Moins commun est la galerie photo composée de 11 clichés dont 3 méchamment rares. Et vous pourrez naviguer avec en fond la musique de John WilliamsNon è grande la vita… a volte?

DVD Zone 1 Jaws 3 (Etats-Unis) 2018

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 02-09-2020

En 2016, Universal Pictures rendait enfin ses lettres de noblesse au film de Joe Alves en mettant à disposition du public une version 3D (en 1080p) sur support Bluray. La qualité était légèrement en dessous du DCP que j’avais eu la chance de voir deux fois en 2015… Ce dernier (qui n’avait pas bénéficié d’une restauration par la 3-D Film Archive comme Parasite) avait au moins le mérite d’offrir une copie au cadre respecté (ce qui rappelons-le n’est pas le cas du bluray) et une colorimétrie plus proche des intentions du réalisateur. Et surtout, ça fourmillait clairement moins que sur votre écran à la maison… Disons clairement le bluray de Jaws 3D est techniquement médiocre mais c’est quand même mieux que le DVD sensio, le DVD de 2015 et le master 2001 (pal) /2003 (ntsc)… En 2018, sort donc dans l’anonymat un nouveau DVD zone 1 qui reprend le récent visuel pondu pour le marché bluray soit l’artwork de Gary Meyer sur fond blanc. C’est tellement proche que je n’avais même pas remarqué sa présence sur les sites de ventes en ligne, le confondant avec la version HD! Je répare donc cette injustice en passant immédiatement commande! Quelques semaines plus tard, je reçois mon colis et je glisse la galette dans le lecteur en imaginant profiter de la même copie 2D que sur le bluray mais en 720p NTSC… Et bien, dans ton cul! Universal a repris son master tout pourri Jaws III du début du siècle avec son affreux menu (et sa bande son tirée d’un autre film), son interactivité limitée à une bande annonce et des recommandations et un choix de langues et sous-titrages pour le moins paresseux. C’est à se demander pourquoi ils ont changé la sérigraphie du disque… On se consolera en se disant que ça fait une pièce de plus au musée…


BETA Tiburon III (Mexique)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 31-08-2020

« Romain, j’ai cru comprendre que tu étais en colère contre une vidéo youtube consacré aux Dents de la Mer 3… Tu n’as pas supporté qu’on s’en prenne à ton bébé? » Effectivement, je suis très en colère au point de vouloir casser des bouches… C’est la période qui veut ça. Mais sincèrement, ce n’est pas le fait qu’on puisse critiquer sévèrement mon film préféré qui me chagrine mais l’utilisation d’informations fausses. Des inexactitudes qui vont traverser le temps et devenir ainsi des vérités. Là, par exemple: je ne connais pas la date exacte d’édition de cette Betamax (référence 80044 comme la plupart du temps). Je pourrais très bien écrire, à vue de nez, 1985 ou 1986 mais je n’en ai pas la moindre preuve. Et bien figure toi que certains n’hésiteraient pas à lui coller un 1984 sortie du trou du cul d’un âne. Le seul truc que je peux dire c’est que la jaquette délavée dévoile les logo de CIC VIDEO (qui distribuaient les films Universal/Paramount au Mexique), Universal et VideoVisa. Sur la tranche, on retrouve aussi un RTC Secretaria De Gobernacion AA1530 qui pourrait nous aider si on avait le temps de s’embêter avec ça. Niveau jaquette, on a le visuel de Gary Meyer avec logo façon 2D-Australienne, tagline 2D en espagnol et un énorme Tiburon III en lettres rouges à la place des crédits en bas.

Le recto annonce une version originale sous-titrée dans la langue du pays et une durée totale de 87 minutes ce qui est bien évidemment faux… Encore que, n’ayant pas de magnétoscope Betamax, on pourrait très bien se retrouver en face d’une copie expurgée de la séquence Bar & Stand-off et de la ballade sur la plage! Jaws 3 ne s’étant jamais vu raccourcie en vidéo, il est fort peu probable que cette édition mexicaine puisse contenir autre chose que le montage que vous connaissez tous… Pour ce qui est des photographies utilisées, CIC a fait le choix d’en coller 4! Un nombre conséquent que nous n’avions, jusqu’à présent, vu qu’aux versos des différents supports vidéo japonais (l’édition française de 1995 avait 4 photos aussi mais seulement 3 concernaient le long-métrage de Joe Alves). On soulignera aussi l’effort d’avoir foutu les deux couples de skieurs nautiques (Hi Jackie !) et Dan, Mike, Kate et Liz autour du bassin où tente de survivre notre bébé. J’aurais détesté devoir me contenter encore une fois de Calvin au téléphone et de ce satané aileron dans le Stadium… Bon, allez, je vous laisse et je vais investir de ce pas dans un magnétoscope Betamax histoire de n’avoir rien à me reprocher…

VCD Jaws 3 (Turquie) 2005

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 27-08-2020

« Romain, je vois que tu reviens en forme en ce moment avec les nombreuses mises à jour concernant ton site. Est-ce que ça va durer? » Pas du tout! Mais j’ai accumulé tellement de pièces dans ma collection qu’il faut bien que je mette un peu d’ordre là dedans… Pour ceux qui ne le savent pas encore, ce blog devait à la base me servir à établir un listing des objets que je possédais afin de faciliter mes recherches… Et là, je n’ai rien glandé depuis si longtemps que j’en arrive à enchérir sur des choses que je possède depuis un certain temps déjà… En tout cas, voici un VCD de notre film préféré. Une cochonnerie qui nous vient directement de Turquie. La jaquette est dans l’esprit des VHS européenne post-2000 soit l’artwork de Gary Meyer sur un fond bleu marine… Pas nécessairement belle mais en tout cas plus sympa que celles des premiers DVD zone 2. Un bandeau jaune en bas à droite nous annonce un doublage turque.

Contrairement à ce qu’on peut lire au verso, Tamra Davis n’a rien à voir avec Jaws 3Bess Armstrohg non plus. Je n’ai pas retiré le petit sticker au dessus du globe Universal mais j’ai bien peur que la musique du film soit signée Alan Porker… Je n’ai pas viré non plus celui qui annonce fièrement un 13+ … Un peu sévère et excessif à mon goût mais les finlandais avaient fait pire avec une interdiction aux moins de 18 ans à sa sortie en salles donc inutile de s’attarder là dessus. En lisant attentivement les informations disséminées au dos de ce boitier cristal, on peut voir que Jaws 3 en VCD est constitué de deux disques et que la durée totale sera de 99 minutes…

2 disques effectivement mais ne vous attendez pas qu’en PAL, vous restiez 99 minutes devant votre écran. 1h34 et basta. Et en plus, il va falloir se taper une version 1/33 Pan & Scan à la résolution proche de la VHS et une coupure ultra arbitraire que je ne vous dévoilerai pas (à moins que vous en fassiez la demande expresse dans les commentaires). Les VCD ne pouvant contenir qu’un peu plus de 70 minutes d’images, il fallait bien scinder le film en deux… L’expérience reste désagréable malgré un doublage turque savoureux. Et si vous souhaitez commencer une collection de VCD de cette partie du globe, le livret 4 pages vous apporte quelques pistes intéressantes. On aurait préféré d’autres photos du film… Mais comme celle de l’aileron dans le stadium, de Louis Gossett Jr au téléphone et de Dennis Quaid (amputé de sa Bess Armstrohg adorée) avait déjà été utilisées, il ne devait rester plus grand chose…

Coffret DVD trilogie (France) zone 2

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 23-08-2020

J’ai souvent lu des bêtises concernant l’impossibilité technique de réunir le film de Steven Spielberg et ses suites dans un même coffret. Le réalisateur de Munich et Minority Report ne souhaitant pas que son second long-métrage puisse côtoyer les caniveaux du 7ème art… Et bien si c’est vrai, ça n’a jamais été spécialement le cas en France car dès 2002 on pouvait être l’heureux propriétaire d’un coffret 4 VHS tout à fait officiel que je vous invite à revoir ici. En DVD, l’éditeur a eu l’intelligence de virer la tumeur de Joseph Sargent et de se focaliser sur l’essentiel… Par contre, niveau artwork, il a été d’une sacrée paresse puisque le verso de la box n’est qu’une reproduction du visuel DVD torché pour le film de 1975! Même pas une mention LA TRILOGIE ou I,II & III ou encore INCLUS LES DENTS DE LA MER DEUXIEME PARTIE ET LES DENTS DE LA MER III. Rien, Nada. Il faut donc retourner l’objet (ou mater discrètement la tranche) pour en connaitre le contenu. Et même là, ça prouve qu’on bosse pas super dur chez Universal pour donner envie au chaland de sortir sa carte bleue. Même le collectionneur réfléchira à deux fois… Mais il aurait tort de se priver car le DVD des Dents de la mer 3 n’a pas la même sérigraphie que le disque disponible à l’unité!!! Histoire vraie! En tout cas, un grand merci à Melinda et Cedric qui ont trouvé cette cochonnerie dans une boutique d’occasion en Bretagne.

VHS Der Weisse Hai 3 (Allemagne) grand boitier

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 23-08-2020

Tout collectionneur qui se respecte doit rester excessivement vigilant quand il se promène sur les sites de ventes aux enchères… Cette VHS par exemple… Oui, on en a déjà parlé lors d’un précédent article. Il y a bien longtemps… En 2011 pour être tout à fait précis. Du moins c’est ce que je pensais avant de relire les quelques lignes que j’avais rédigé à son sujet (ici). Comme vous pourrez le constater en cliquant sur le lien, la cassette vidéo allemande sortie chez CIC VIDEO (dans la collection Hollywood) était à l’abri dans un boitier de petite taille… Le sticker sur la VHS ne comportait ni la mention Hollywood Collection ni même le logo Universal et les crédits sur l’affiche du film au recto étaient imprimés sur un bandeau bleu. Et il suffit de jeter un oeil au verso pour se rendre compte que le jeu des 7 différences continue de plus bel! Vous ne voyez pas? C’est pourtant simple, les 3 photographies ne sont pas cadrées de la même façon dévoilant ainsi beaucoup plus d’informations! C’est pas magique? Alors suivez mon conseil et n’hésitez pas à scruter le moindre détail lorsqu’un objet familier apparait par ci par là. Il se pourrait qu’il n’appartienne pas encore à votre musée.


DVD UK « unleash the beasts » Edition (2006)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 18-08-2020

Soucieux de vider leurs stocks d’invendus, Universal (enfin sa branche anglaise) pense avoir l’idée du siècle en 2006 en reconditionnant les DVD de son back catalogue fantastique sous la bannière « Unleash the Beasts » soit un simple fourreau dégueulasse qui se paie le luxe d’être étrangement imprimé dans le mauvais sens… Aucun intérêt à repasser à la caisse donc puisque la charte graphique (avec son lettrage façon King Kong 2005) pue sévèrement du bec et que le tarif n’est même pas vaguement attractif. Qui sincèrement aurait payé le prix fort pour avoir entre les mains une édition « unleash the beasts » de Jurrasic Park, La Momie ou un des films de la tétralogie des Dents de la Mer? Pas moi en tout cas puisque en signe de résistance envers ces dérives capitalistes, je refusais à l’époque de sortir ma carte bleue… Malheureusement, ces éditions disparurent rapidement de la circulation et le collectionneur qui sommeil en moi commença à regretter d’avoir eu jadis une conscience politique… 14 ans plus tard, après avoir été escroqué par de nombreux vendeurs d’outre manche, je parvenais enfin à tenir l’objet entre mes mains! Et ça, je le dois à Mélinda et Cédric, deux collectionneurs de haut niveau. Merci pour cette cochonnerie que je n’ai pas payé. Grâce à vous, je n’ai pas trahi mes convictions.

Jaws 2/3/4 Lenticular Boxset (UK/2011)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 07-01-2020

La troisième fois aura été la bonne… Mes deux précédentes tentatives s’étant soldés par un échec, je n’étais pas particulièrement confiant au moment d’ouvrir mon colis en provenance de l’Angleterre… Jusqu’à présent, j’avais reçu deux boitiers amaray sans le précieux fourreau lenticulaire… Le dernier vendeur avait même été suffisamment vicieux pour me mettre Les dents de la mer de Spielberg à la place de sa suite directe! Du grand n’importe quoi mais aucun litige à l’horizon pour autant puisqu’ils me rembourseront rapidement sans même discuter… Quoi qu’il en soit, j’ai désormais chez moi cette version customisée (tout à fait officielle) sortie il y a déjà presque 9 ans… Soit un simple bout de carton collé sur le fourreau de l’édition 2009 (tout le reste est IDENTIQUE). Pas sûr que ça méritait autant d’effort. Surtout que c’est encore le visuel du film de Joseph Sargent qui est mis à l’honneur… Sincèrement Universal… Vous n’avez pas l’impression que l’effet 3D aurait été clairement plus justifié en utilisant l’artwork de Gary Meyer? Bon… Prochaine étape, mettre la main sur la version qui brille dans le noir. Si, si, je vous assure que ça existe.

Jaws 3d O.S.T (LP/ Italie/ 1983)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 22-11-2019

Après près de 20 ans de recherches fastidieuses, de déceptions, de frustrations… Me voilà enfin propriétaire de l’intégralité des différents pressages vinyle de la bande originale de Jaws 3D composée par Alan Parker. La version italienne MCA 4193 était la pièce manquante à cette collection incroyable qui suscitait déjà la jalousie et la convoitise chez la plupart des fans du film de Joe Alves. Des menaces, j’en ai reçu… Des intimidations, des insultes sur les réseaux sociaux… Des coups, j’en ai donné. Parfois avec générosité ou par gourmandise mais jamais… Mais qu’est-ce que je raconte? Ma collection est complète et le reste du monde s’en fout! Pourtant vous avez certainement remarqué ce label noir? Il y a même quelques indications en italiens imprimées dessus! Bon, il est vrai que le carton a pris cher mais au final fallait-il que j’attende 20 ans de plus pour trouver une copie neuve?

Inutile de chercher à abimer vos yeux. Les petites biographie d’Alan Parker et Graham Walker au verso du disque sont les mêmes que sur votre LP à la maison (en espérant que vous en ayez au moins un). Même chose pour les crédits en dessous du visuel inspiré de Gary Meyer. Rien de nouveau à se mettre sous la dent de ce côté là… Par contre, en rouge, en bas à gauche, vous pourrez lire la mention Distribuzione Dischi Ricordi SPA. Une mention logiquement absente des autres pressages! Et à droite me direz-vous? Et bien on vous offre la référence du produit dans un petit rectangle blanc ainsi que celle, entre parenthèse, du disque original. Rien de dingue, on est d’accord… Peu importe, j’en ai à priori terminé avec ces histoires de 33 tours mais je ne peux me résoudre à vous laisser sans vous avoir donné le lien d’un long post consacré à l’OST par Daniel Becker. Un véritable travail de professionnel!