Life, Laughs, Love and Death at National Lampoon (Matty Simmons/1994)

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 27-06-2021

ça fait des années que je vous parle de mon projet de livre consacré à Jaws 3D. L’arlésienne comme on le surnomme par ici. Peu importe… Comme vous pouvez l’imaginer, je compte accorder une place non négligeable au projet Jaws 3 People 0 du National Lampoon et c’est pas en surfant sur le web que je vais trouver de quoi noircir les lignes. Non, il faut que je me tape des bouquins d’occasion en anglais pour espérer glaner la moindre information… Je ne vais pas vous cacher qu’il y a toujours un peu d’excitation mais le soufflet retombe généralement assez vite. Il y a donc 6 pages dans ce livre de Matty Simmons (le gourou du National Lampoon et accessoirement le gars qui a « inventé » la carte de crédit) à propos du troisième Dents de la Mer avorté plus quelques références disséminées ici et là. Le fan n’apprendra rien de neuf (ou alors vraiment pas grand chose) et se fera un trou dans la tête à tenter de comprendre la chronologie des évènements. En gros, d’après Matty, le projet débute avant la sortie de Jaws 2 et Animal House en 1978… Et quand tu recoupes avec les autres informations que tu as déjà accumulé avant la lecture de ce pavé, tu te dis que le père Simmons a dû certainement s’être emmêlé les pinceaux à l’écriture. C’est sûr que 15 ans après les faits, tu peux faire quelques erreurs… A souligner l’évocation des noms Rupert Hitzig et Dennis Quaid pour des projets qui n’ont aucun lien avec notre film préféré. Comme quoi le monde est petit… Du moins Hollywood.

Génération Vidéoclub! (livre/2018) France

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 16-06-2021

Voilà un ouvrage particulièrement intéressant qui m’a été offert par mon ami Haribo. Un fan pur et dur de Jaws 3D qui partage avec moi la même passion pour le support physique. Une passion qui naquît au milieu des années 80 avec la démocratisation du magnétoscope et la pullulation de vidéo-clubs aux quatre coins de l’hexagone. Ce livre réunit donc 100 films cultes traités à chaque fois sur 2 pages par des amoureux du cinéma de genre (et accessoirement journalistes chez Allociné). Même si il manque l’incroyable COMMANDO de Mark L.Lester, on peut reconnaitre que le travail est plutôt bien fait… En témoigne la présence des Dents de la Mer 3 au sommaire. C’est vrai que le film de Joe Alves avait tout à fait sa place aux côtés de Evil Dead, Rocky IV ou Death Wish 3.

Bon, il y a quelques erreurs… Déjà, le résumé, c’est le grand n’importe quoi. On nous reparle de la vengeance de maman requin. Puis dans les crédits, il manque un T à Gossett… Ensuite, le film n’a jamais été projeté en anaglyphe donc inutile d’évoquer des lunettes aux verres de plastiques rouge et vert… Je continue à fouiller et j’apprends qu’il est considéré comme un nanar « même si certains fans tentent de le réhabiliter, à l’image du formidable blog www.jaws-3d.com » … A partir de là, je ne peux plus rien dire et je vous invite à passer à la caisse. Formidable, il a dit. Qu’est-ce que je peux ajouter?

TV Vidéo Jaquettes (juin 87) N°60

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 20-11-2020

Les plus vieux d’entre nous se souviennent certainement de cette période bénie où le magnétoscope VHS était le meilleur ami du cinéphage… Une époque où il fallait débourser 169 francs pour avoir la cassette des Dents de la Mer 3 de chez CIC Vidéo! Ou économiser l’équivalent d’une quinzaine d’euros en achetant une C-120 de chez Scotch en attendant fébrilement que le film passe sur le petit écran… En juin 87, date de la première diffusion du film de Joe Alves sur Canal +, la VHS CIC n’était pas encore sortie dans le commerce. Pour avoir le film, il aurait fallu dupliquer à l’aide d’un double magnétoscope la VHS locative. Un vrai truc de hacker… En tout cas, une fois qu’on avait cette copie, on se devait de confectionner une jolie jaquette pour rendre justice à l’oeuvre. Armé d’une paire de ciseaux et d’un tube de colle, on pouvait réaliser de très jolies compositions en découpant son Télé Star, Télé 7 jours ou -sacrilège- son Mad Movies… Ou on pouvait acheter un exemplaire du TV VIDEO JAQUETTES!

Dans le numéro 60 de juin 87 (ou dans le 72 de juillet 88 qui coïncide avec la diffusion TF1), on trouve donc une jaquette assez réussie de notre long-métrage préféré malgré un résumé particulièrement décousu qui spoile absolument tout le film (et qui confond Calvin et le technicien Fred). Au niveau des photos, on retrouve deux clichés utilisés pour les lobby cards françaises… Le seul truc vraiment fou, c’est ce logo des Dents de la Mer 3. C’est le même que sur les dites-lobby mais en couleur!!! Autant dire que c’est la première fois que je le voyais. Le chiffre 3 est d’ailleurs celui utilisé pour le matériel 2-D espagnol et australien. A noter dans les crédits, John Putch qui joue Jean Brody. Un cousin français certainement…

MovieGoer (Magazine/Etats-Unis) Juillet 83

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 07-11-2019

Et un magazine de plus dans les archives du Jaws 3D museum… Au sommaire: l’actrice britannique Jackie Bisset (la marraine d’Angelina Jolie) et l’adorable Jamie Lee Curtis qui tente de nous faire croire qu’elle n’apparaitra plus dans le moindre film d’horreur… Sa présence au générique du 7ème Halloween, 15 ans plus tard, prouve que les bonnes résolutions, ça ne dure généralement qu’un temps et qu’au final tout ça dépend principalement du cachet. Dommage qu’elle ne mentionne pas son audition pour le film de Joe Alves… Ah bon? Vous n’étiez pas au courant? Quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour notre Laurie Strode préféré que j’ai dépensé 10 dollars mais pour cette double page à la gloire des Dents de la Mer 3!

Contrairement à bon nombre de publications de l’époque, MovieGoer offre à ses lecteurs du matériel inédit à se mettre sous la dent. Le journaliste Fred W. Wright Jr a en effet assisté au tournage de la scène finale de Jaws 3D soit Mike Brody et le docteur Kathryn Morgan barbotant au petit matin dans les eaux du lagon après avoir éliminé un requin blanc particulièrement vorace. On y apprend que lors de la première prise, les dauphins Cindy et Sandy n’ont pas respecté leurs marques ruinant ainsi le plan et la performance de nos acteurs adorés soit Dennis Quaid et Bess Armstrong. Une Bess Armstrong qui accepte volontiers de se prêter au jeu de la promotion en donnant quelques informations croustillantes sur la façon dont elle a réagi à la mise en chantier d’un troisième volet en 3D ou sur la difficulté de tourner une scène sous-marine, de nuit et armé d’un « harpon » (la séquence à laquelle elle fait référence a été coupée dans le theatrical cut mais figure dans les quelques minutes du Workprint visible en ligne). Plus rare est la parole du producteur exécutif Neal Nordlinger. Ce dernier a débuté sa carrière en tant que production Manager au sein de la Alan Landsburg Productions en 1981 avec That’s Incredible et semble avoir disparu de l’industrie avec la comédie The Groomsmen. Donnez moi son contact, j’ai certainement plus de choses à lui demander que Mr Wright Jr

Pour le plaisir, je vous laisse une belle carte du visuel utilisé pour illustrer l’article de MovieGoer… Oui, j’ai ça dans ma collection et je n’en suis pas peu fier.

Coupures-presse (23 juillet 1983)

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 22-04-2018

Oh! Des coupures de presse à la une de votre site préféré. ça faisait un bail que l’on avait plus vu ça… Pour être tout à fait honnête, j’avais même complètement oublié ce dossier pompeusement baptisé « critiques dithyrambiques dans la presse US » qui trainait dans un coin de mon ordinateur. Une dizaine de reviews, vestiges de l’été 1983, rédigées avec les pieds par des journalistes dont l’Histoire n’a pas jugé bon de retenir le nom. J’espère en tout cas qu’ils se sont vu rapidement retirer leur carte de presse car accorder une seule étoile au Jaws 3D de notre ami Joe Alves… heu.. On est pas loin de la faute professionnelle.

Alors tout n’est pas négatif… Le procédé 3D fonctionne plutôt bien d’après nos deux cinéphiles qui ont visiblement eu la chance d’assister à des projections correctes (ce qui n’était malheureusement pas systématique à l’époque). Bailey du Gazette Film Critic se lâche et va même jusqu’à utiliser le mot efficace à propos de la mise à mort de Simon MacCorkindale… Le reste par contre… On peut parler de méchanceté (l’intrigue est embrouillée et pleine de trous? Des jeux d’acteurs caricaturaux? Attendez le prochain, les amis). Mais le pire restera tout de même les blagues à base de jeu de mot sauce buccale (gums, swallow, chew on…). Là, c’est juste plus possible!

 

Catalogue Burdines (07/1983) US

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 02-04-2018

Vais-je tenter un comeback? Là, comme ça… Après des mois et des mois de silence… Est-ce que j’ai vraiment besoin de m’infliger ça? Et surtout qui a envie de continuer à découvrir des choses sur Les Dents de la Mer 3? Vous n’avez pas le sentiment qu’on a fait très largement le tour de la question, non? Oh, je suis bien aujourd’hui… Loin de tout ça, de cette agitation, de ces paillettes… Me focalisant désormais sur des choses essentielles…  Et puis surtout, j’en ai marre d’être pillé sans jamais être crédité… Non, je vais pas revenir pour torcher quelques lignes sur un objet improbable acheté une fortune sur un site d’enchères en ligne… genre un catalogue de vêtements d’époque de 24 pages comportant une paire de lunettes anaglyphes et des illustrations en relief de notre film préféré. ça n’aurait aucun sens… Je ne souhaite plus consacrer ma vie à ce requin de 9 mètres… J’ai mieux à faire et puis de toutes façons, je n’ai même pas ces satanées lunettes 3D! Sont-elles seulement aux couleurs de Jaws 3D? Un autre répondra éventuellement un jour à cette question…

Non, objectivement, je vois pas l’intérêt de décortiquer cette publication. Y a des photos de gamins en slip sur les dernières pages, c’est la seule chose que je peux vous dire. Quoi? Les illustrations? Le responsable ne s’est pas foulé, vous en conviendrez. On peut pas dire qu’il ait un coup de crayon incroyable… On est sur du dessin de gosse vaguement inspiré de scènes du film… Pas sûr que ça ait poussé la cible de ce catalogue à se ruer dans les salles. Je vous les ai compilé quand même… Oui, je sais. Je suis généreux…

 

Coupure presse de ジョーズ3 (japon/1984)

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 23-12-2016

Vous avez été nombreux à me demander d’arrêter de chroniquer les Bluray de Jaws 3D. Sachez que je ne prendrai pas en considération vos commentaires car, après tout, je fais ce que je veux. Pour autant, Noël approchant à grand pas, je vous offre une coupure presse japonaise diablement excitante. Un régal pour les yeux… Vous noterez la reproduction des quatre Eiga Chirashi (ceux ) et de la paire de lunettes anaglyphes qui accompagnait le matériel promotionnel du troisième film de la franchise. A droite, c’est la paire de lunettes polarisées (celle qui permettait de profiter du relief en salle)… Vous ne vous souveniez plus de ces lunettes? Alors faites un tour ici. Ah tiens, j’avais complètement oublié cette mise en scène avec Homer Simpson… C’était vraiment l’époque où je m’appliquais à mettre à jour ce site régulièrement. Quoi qu’il en soit, jetez un oeil à tout hasard aux commentaires, il se pourrait que mon dealer de l’archipel vienne nous faire une petite traduction…

Les Dents de la mer 3 Bluray (France/2016) + Chronique Années Laser

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO, PRESSE | Posted on 25-11-2016

wp_20160902_006« Romain, te serais-tu enfin décidé à mettre fin à ce blog idiot sur le pire film de l’histoire du cinéma? Est-ce que l’affaire Toullec a eu un impact sur ta passion? Pourquoi je ne trouve pas du review du bluray français? » Calmez-vous, je suis toujours vivant! J’ai juste énormément de travail en ce moment et ce n’est pas toujours facile de trouver quelques minutes pour partager mon amour de Jaws 3D avec le reste de l’élite! Alors ces Dents de la mer 3 en bluray… Il y a tout d’abord ce blister avec le sticker inédit et le logo Mad Movies. Une honte que ce dernier apparaisse dessus alors que le film a toujours été démoli dans ses pages… Ah si, il vous suffit de relire le numéro 28 si vous avez le moindre doute (un numéro au demeurant fort intéressant). Ensuite, il y a cette pastille « Inclus la version 3D » imprimée sur la jaquette. Une très bonne initiative de la part d’Universal France similaire à ce que les anglais feront pour leur édition…

wp_20160903_001« Le plus célèbre requin de tous les temps est de retour… » Au même titre que les fautes d’orthographe dans les noms de Den(n)is Quaid et Louis Gosset(t) Jr. Pas très professionnel tout ça puisque ces fautes ne figurent pas au verso des autres éditions. Passons sous silence la pertinence du résumé, personne chez Universal n’ayant jugé bon de revoir le film avant de pondre le synopsis officiel… Choix des photos, mise en page sans surprise… Le visuel français est donc presque identique à ses homologues d’outre-atlantique. La seul excentricité demeure l’artwork du disque qui reprend l’affiche de Gary Meyer. C’est assez rafraichissant et ça nous change des galettes pour le moins austères du marché nord-américain. Le rendu reste quand même un poil bordélique avec toutes ces classifications et logo bluray qui prend 1/4 de l’espace. Bon et alors ce bluray, une fois dans le lecteur?

wp_20160903_005Autant demander à de vrais journalistes leurs impressions… Les années Laser nous ont donc pondu cet été un test assez complet qui met en avant les nombreuses qualités du film. La note de 6/10 est une véritable surprise (7/10 pour l’aspect technique) et prouve qu’en relief, le film de Joe Alves n’est pas le nanar que la presse nous vend depuis plusieurs décennies. « Une vraie curiosité en la matière, recommandée aux amateurs de sensations démultipliées », « Version 3D entre pure démo et expérimentation extrêmement virulente dans ses oeuvres« , « quelques séquences de terreur« , « Un chef d’oeuvre qui renvoie le film de Spielberg dans les cordes« , « The Force Awakens est le pire film au monde« … Ok, les deux dernières sont de moi mais l’essentiel est là: Jaws 3D a très largement la moyenne et mérite de trouver une place dans votre collection! Bon, on en arrête là avec l’édition française. Prochainement dans ces pages, la version UK et celle réservée au marché scandinave.

Publicité Bluray#2/ Review Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 29-07-2016

WP_20160721_005Et deuxième encart pub pour les suites du classique de Spielberg sur support bluray! Une publicité qui mise pas mal sur la présence d’une version 3D du film de Joe Alves. Félicitations à Universal France de s’être rendu compte du potentiel commercial de ce « bonus » qui permet, rappelons-le, de « revivre la même expérience terrifiante que lors de sa sortie au cinéma« . Sauf que la copie projetée en salles étaient au format… Je dis ça, je dis rien. Bon, en tout cas, on voit en logo partenaire celui du magazine Mad Movies. Ce qui tombe plutôt bien puisqu’ on va immédiatement décortiquer l’article consacré aux Dents de la mer 3 du hors-série Mad Movies Classic 04. Alors avant de remettre en cause le talent et le sérieux du journaliste Marc Toullec, je souhaiterais rappeler à tout le monde que je suis un vieux lecteur de Mad. J’ai commencé en effet avec le numéro 42 (From Beyond en couverture) en 1986 soit tout juste 6 ans après mon premier cri! Depuis, je n’ai loupé aucun numéro (et pourtant depuis 2001 et la publication mensuelle, je ne m’y retrouve plus). J’aimerais aussi préciser que j’ai payé les 9,90 du magazine donc techniquement j’ai le droit de critiquer avec autant de mauvaise foi que je l’entends.

WP_20160727_001Un vrai fan des deux premiers films de la franchise n’apprendra strictement rien de neuf si il possède déjà dans sa collection les making-of de Bouzereau en DVD, le Jaws log de Carl Gottlieb, le Jaws companion de Patrick Jankiewicz, le Memories from Martha’s Vineyard de Jim Beller et Matt Taylor ou encore le très récent ouvrage de Lou Pisano et Michael Smith sur le tournage de Jaws 2. C’est malheureusement une évidence… Rien de neuf non plus à propos des Dents de la mer 3. Enfin rien de neuf si vous êtes un habitué du site! Les autres (ceux qui ne savent pas à quel point www.jaws-3d.com pourrait changer leur vie) auront l’impression de tenir entre les mains la bible… Une bible truffée de fautes et d’approximations. Rien que le fait d’utiliser à chaque reprise le titre fantaisiste des Dents de la mer 3-D (jamais exploité au cinéma, en vidéo ou à la télévision sous ce titre là) au lieu des Dents de la mer 3, ça fait mal aux fesses (et ça pique les yeux)…

WP_20160727_005Mad Movies nous balance donc un dossier de 12 pages avec des illustrations pour le moins classiques (notre couple et son sous-marin, Kotar l’épaulard, Louis Gossett, Dennis Quaid et John Edson autour de la maquette…) si ce n’est la présence de clichés assez rares de Baby Bruce -un de Erik Hollander (non crédité) et deux que John Putch m’avait offert l’année dernière- et de l’équipe au complet. Malheureusement, le gars chargé des légendes n’a pas été suffisamment rigoureux comme avec ce « Calvin Bouchard et Mike Brody devant la maquette d’un parc aquatique dont l’inauguration s’annonce mal« . Vous ne voyez pas le souci? Mais dans Jaws 3D, il n’est jamais question de l’inauguration du parc mais de l’inauguration de l’attraction Undersea Kingdom!!! Quoi, je pinaille? Alors vous allez me dire que le « un nouveau requin pour une deuxième sequelle: plus fiable, plus perfectionné mais peu valorisé à l’image » accompagnant une photo de Baby Bruce n’est pas criminel? Je ne sais pas ce qu’il vous faut… D’un côté, ça pourrait être pire  comme avec cette page 69 et la photo de la version de John Hancock de Jaws 2 et sa légende qui n’a rien à voir avec la choucroute…

WP_20160728_003Pour la première fois dans la presse, le traitement de Guerdon Trueblood est très largement évoqué. J’ai en effet accepté de laisser Marc Toullec jeter un oeil sur ma copie du Trueblood afin qu’il ne répète pas les âneries de ses collègues. Il était grand temps de rétablir la vérité à ce sujet… Par contre, la fausse citation « j’ai consacré 8 mois à ce travail (et je lis régulièrement mad movies) » rompt immédiatement le pacte de confiance avec le magazine. C’est d’ailleurs l’un des principaux soucis de ce dossier ces citations… Mal traduites, incorrectes (le Carl Gottlieb en page 79… C’est pas plutôt Matheson?), fantaisistes… Après, c’est sûr que sans ces « citations » il ne resterait qu’une trentaine de lignes pondues par Toullec! Des transitions foireuses comme ce « Pas étonnant, sachant qu’une partie de son travail allait être parasité, que Roy Arbogast ait quitté le tournage en colère » pour illustrer le climax du film… Sauf qu’à aucun moment de la production, il n’a été envisagé d’utiliser son travail (les requins Live rappelons-le) pour les tournages impliquant des miniatures. Même Joe Alves n’a pas assisté à la mise en boite de ces séquences à effets spéciaux!!! Du grand n’importe quoi comme ce premier week-end de box office où on apprend que le film démarre de manière acceptable…Acceptable alors que c’est historiquement le meilleur démarrage d’Universal? On apprend aussi qu’il s’essouffle rapidement en terme de fréquentation… Pourtant quand Jaws 3D a été retiré de l’affiche le rapport copie/entrées était supérieur à celui du Retour du Jedi qui sera exploité pendant encore quelques mois… Ah et ces critiques désastreuses (ah bon? Je vous laisse le soin de relire les coupures presse d’époque)… Quoi qu’il en soit, ce numéro restera le papier le plus complet écrit sur le sujet. On est loin du désastre du #366 de l’Ecran Fantastique et ses deux malheureuses pages sur les suites des Dents de la mer! Vous l’aurez compris, vous allez devoir passer à la caisse malgré tout… Ah et j’oubliais www.jaws-3d.com ne fait pas partie des sources. C’est dommage, Marc Toullec y aurait appris que Linda Blair avait été castée pour le rôle de Kelly Ann Bukowski! Quoi? C’est dedans? C’est à ne plus rien comprendre…

Publicité Bluray/ Annonce Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 13-07-2016

WP_20160710_001En feuilletant les 132 pages du numéro estival du magazine français Mad Movies (le #298), vous tomberez sur une publicité annonçant à la fois la disponibilité des Dents de la mer deuxième partie, des Dents de la mer 3 et des Dents de la mer, la revanche (qui perd une nouvelle fois le 4 de son titre) en bluray au 5 juillet et la sortie d’un hors-série Mad Movies (classic). Ce hors-série à 9 euros 90 est actuellement en plein bouclage et devrait rejoindre vos collections d’ici la fin du mois. C’est Marc Toullec qui s’est chargé de revenir en profondeur sur la franchise d’Universal. D’après le travail effectué par nos espions Bothan, les pages consacrées au film de Joe Alves, devraient contenir deux-trois documents inédits (storyboard, résumé du traitement de Guerdon Trueblood…) .Nous y reviendrons très rapidement (inutile de vous préciser que je serai d’une sévérité à toute épreuve en ce qui concerne Jaws 3D).