Le climax de Jaws 3D: Décryptage (4/6)

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 14-02-2014

vlcsnap-2014-02-07-12h24m10s44Avant d’entamer la dernière ligne droite de notre dossier sur le climax de Jaws 3D, il est primordiale d’effectuer une observation rigoureuse des images du film… Ceci pourrait nous permettre de percer un des plus grands mystères entourant le film: « Quelle version de Bruce III a été utilisée lors de la fameuse scène du requin brisant la vitre? » Une question restée sans réponse depuis plus de 30 ans! Aucune des personnes que j’ai interrogé à ce sujet n’a été capable de faire la lumière sur cette énigme. Même celles qui avaient travaillé sur les différents modèles de requins! Et quand quelqu’un se prononçait sur le sujet, il était systématiquement contredit par un autre… Un véritable casse-tête que l’absence de matériel photo/vidéo rend encore plus complexe!

La première apparition du requin lors de cette séquence est furtive. Alors que la caméra est placée derrière Calvin Bouchard (Louis Gossett Jr) et Ethel (Lisa Maurer), on voit à travers la vitre de la salle de contrôle une silhouette s’approchant de façon pas encore tout à fait menaçante (le thème de John Williams n’est pas encore joué). Cette silhouette que le spectateur assimile immédiatement à celle du requin se dirige droit vers la vitre en bougeant sa nageoire caudale de la gauche vers la droite. Sa position (exactement sur la même ligne que la Control Room) est clairement différente de celle que le monstre tiendra dans le plan suivant (où il remonte vers la vitre en partant de la droite de l’image).controlroomd L’angle du requin sur ces captures d’écran (DVD et télécinéma 35mm over/under) est bien plus proche du storyboard de la seconde partie. Comme je l’ai souligné, le requin est muni d’une nageoire caudale. D’une queue si vous préférez. D’après mes recherches, PSE s’est chargé de la fabrication de 4 requins: Exploding Shark (ici et ici) , Stop-motion Shark (ici et ici) , le requin à l’échelle 1/3ème (entraperçu dans l’interview de Larry S. Carr) et le modèle 1/7ème (vu dans celle de Gene Rizzardi). Vous l’aurez remarqué, seuls les requins Stop-motion et 1/7ème possèdent une queue, ce qui éliminerait d’emblée les deux autres. Le manque de définition du plan ne nous permet guère de faire mieux que de spéculer ou faire appel à l’instinct. Difficile de se prononcer sur les mouvements du squale qui pourraient très bien être de l’image par image ou tout simplement mécaniques. Impossible non plus de prendre en considération l’échelle de l’Undersea Kingdom (1/24) pour nous aider à faire notre choix puisque le plan est composé! Notre enquête commence plutôt mal!

unnapoimedEt ça se complique quand on arrive à LA scène du film: Bruce III se dirigeant tel un missile vers le pauvre spectateur sans effectuer le moindre mouvement de nageoire. La star des Dents de la mer 3 est bien pourvue d’une queue et de mâchoires articulées. Son nez (articulé lui aussi) porte les stigmates des coups portés par Simon MacCorkindale dans la pompe à filtration (avec le stun-stick). Une fois de plus, l’Exploding Shark et le modèle 1/3ème peuvent être écartés (faute de queue). Le requin de Ted Rae (le stop-motion) aussi. Les mouvements de la bête ne trahissant pas l’utilisation de la technique d’animation image par image. Ne reste en course que le modèle 1/7ème dont la ressemblance au niveau de la tête n’est pas des plus flagrante pour ne pas dire carrément discutable.

unnamedPour l’exploitation vidéo (et cinéma 2D), c’est l’angle réservé à l’oeil droit qui a été conservé. La copie 35mm relief permet donc aux fans de profiter d’angles de vue inédits. Ce qui est loin d’être négligeable quand on essaie d’évaluer les dimensions de notre prédateur préféré. En 2D, le requin a l’air terriblement massif. Une sorte de croisement entre un Pitbull et un cochon. Ce sentiment aurait plutôt tendance à disparaitre lorsque l’on a la chance de voir le film de Joe Alves en 3D. De la même façon, le bras d’Overman reprend, on le sait tous, des dimensions plus « humaines » en relief! Mais nous aurons tout le temps de débattre sur la prétendue « qualité » du climax! Non, mon seul et unique souci est que je reste malgré tout sceptique quant à l’utilisation du modèle 1/7ème pour cette séquence. Même si par déduction, il est le seul modèle envisageable (mâchoires articulées, queue…) , j’ai toujours un peu de mal à comprendre l’absence de mouvement au niveau de sa nageoire caudale (nageoire qui bouge parfaitement dans la scène où Bruce III version 1/7ème survole les tunnels en plexiglas) et du reste du corps. Par contre, si il y a bien un modèle de requin presque identique à celui chargé de briser la vitre, c’est malheureusement celui au 1/3ème de PSE. Je dis malheureusement car ce dernier est tout simplement privé de queue…

Comments posted (1))

  1. cette sequence est LA sequence la plus mauvaise du film…

Write a comment

Version bureau | Passer à la version mobile