P.H Moriarty fête ses 72 ans!!!

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 28-02-2011

Ou plutôt « a fêté ses 72 ans hier« … 1000 excuses donc pour ce léger retard qui ne devrait logiquement pas affecter l’ interprète du brave (et désormais légendaire) Jack Tate. Un acteur trop souvent absent du grand écran malgré un talent indéniable (il apparaitrait furtivement dans le dernier Star Trek)! Mais puisqu’ avec www.jaws-3d.com on va de surprises en surprises, rien ne nous empêche de rêver à une éventuelle interview dans les mois à venir. Ce serait  l’ occasion de lui poser enfin la question « Mais que s’ est-il passé en Australie ? » Quoi qu’ il en soit, nous reviendrons prochainement sur la performance de P.H Moriarty puisque ce dernier figure dans un certain nombre de scènes coupées de Jaws 3D (la plupart du temps réalisées par la seconde équipe)… En attendant, célébrons dignement son 72ème anniversaire! Happy Birthday, P.H!

Mon 31ème anniversaire!

Posted by | Posted in Contact/email, SITE NEWS | Posted on 25-02-2011

Je suis définitivement un trentenaire… Mais inutile de se plaindre puisque je vieillis plutôt bien. Tellement bien que je peux même me permettre de mettre une photo de moi à 27 ans et personne ne trouvera rien à redire (ce qui m’arrange plutôt en fait car un vilain bouton a décidé de gâcher ma journée…). Mon secret? Quelques exercices physiques avec mon groupe de Punk Rock Néophyte et un visionnage hebdomadaire de Jaws 3D. Rien de tel pour conserver une forme olympique! Et puis il y a ce site qui me permet de partager ma passion et de rentrer en contact avec les responsables de ce classique mésestimé du cinéma américain… Bien évidemment, la difficulté à offrir du matériel inédit à mes lecteurs risque de devenir plus importante dans les mois à venir. Mais je ne désespère pas de parvenir à l’ objectif que je me suis fixé il y a quelques mois: raconter l’ histoire de Jaws 3D sous la forme d’ un ouvrage richement illustré. Même si soit dit en passant j’ ai déjà suffisamment à faire avec mon 4ème album studio dont l’ enregistrement est imminent… Peu importe, fêtons dignement cet évènement et déballons enfin mes cadeaux!

neophyte.punk@gmail.com

Affiche Lo Squalo 3 3-D (Italie/1983)

Posted by | Posted in AFFICHES | Posted on 22-02-2011

Vous vous souvenez certainement de cet article rédigé il y a près d’ un an et demi à propos des deux locandina de Lo Squalo 3 (si ce n’est pas le cas, cliquez ici). Un article qui, étrangement, n’ aura pas suscité beaucoup d’ intérêt au sein de la communauté Jaws 3D. Nul doute que cette affiche géante  saura sortir le visiteur de sa torpeur! Comme le titre l’ indique, cet exemplaire est consacré à la copie 3D du film de Joe Alves. Ses dimensions de rêve (100×140 soit 39×55 pouces) font de cet objet une pièce de collection particulièrement recherchée. En témoigne sa rareté et son prix… Idéal donc pour tout ceux qui souhaitent décorer les murs de leur salon dans le but d’ impressionner leurs voisins. Quoi qu’ il en soit, mon anniversaire approche à grands pas et j’ espère que dans la tonne de cadeaux que vous me ferez parvenir, j’ y trouverai l’ affiche de la version plate. Je compte avant tout sur la générosité de mes lecteurs italiens…

85ème anniversaire de Richard Matheson

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 20-02-2011

Scénariste d’ une multitude de classiques du 7ème art et de la petite lucarne, Richard Matheson fête aujourd’ hui son 85ème anniversaire. Une occasion unique pour moi de vous parler brièvement de cette sympathique biographie parue en 2010 sur le territoire américain: Richard Matheson on Screen: A history of the filmed Works. Sur plus de 300 pages, l’ auteur Matthew R. Bradley (journaliste pour Filmfax, Fangoria et autres parutions liées au cinéma fantastique…) revient de façon assez complète sur la carrière de l’ homme derrière celui qui rétrécit… Malheureusement, le traitement offert à chacune des oeuvres du monsieur s’ avère beaucoup trop court. Il ne faudra donc pas s’ étonner que seulement 3 maigres pages soient consacrées au troisième Jaws. Sans parler du fait que la majorité de ce texte est composée d’ extraits d’ interviews tirées d’ un numéro de Filmfax. Rien de bien original donc surtout que le discours de Matheson au sujet du film de Joe Alves n’ a visiblement pas évolué d’ un pouce (les propos tenus étant identiques à ceux publiés dans le magazine Fangoria en 1983). Bon anniversaire quand même Richard.

Interview de Joe Alves: le Director’s Cut

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 16-02-2011

Le director’s cut de Jaws 3D est désormais le sujet de conversation préféré des fans. En témoigne le nombre assez important de messages me demandant d’ apporter des précisions au sujet de ce montage malheureusement inédit. Joint par E-mail, le réalisateur Joe Alves a une fois de plus fait preuve d’ une extrême générosité en acceptant de se confier aux visiteurs de www.jaws-3d.com . Autant dire que ces révélations exclusives devraient satisfaire la curiosité des amateurs de requins blancs mécaniques!

1/ Joe, nous avons parlé, il y a quelques jours de votre director’s cut. Avez-vous conservé une copie? ou Universal?
« First let me explain the producer of Jaws 3D was Alan Landsburg, a low budget television producer. The studio sold him the rights because they had no confidence in a 3rd Jaws. When I came aboard, and eventually came up with the idea of Jaws 3D, the studio got excited about it. But Alan had a strong position in the final cut. Producers in television really control the end product. So when I was doing my final cut, he was doing his cut at the same time. He eliminated a lot of the personal relationships of the people that I had in my cut. And basically the studio agreed with him because they saw the commercial value of a shorter movie because they could get 5 screenings in a day instead of 4. I don’t think my cut really exists any where« .

2/ Les coupes effectuées par Landsburg concernaient d’ avantage la psychologie des personnages ou l’ action? Quelles scènes vous manquent le plus?

« It’s hard to remember. I got in as much action as we were able to shoot, having a limited amount of cameras, because they were made especially for Jaws 3D, we didn’t have a great deal of shot selection to choose from for the action sequences, which are normally shot with many cameras. I can’t recall one particular scene at this time. But I’m sure at that time I was upset about quite a few things in the shorter version. A good 25 minutes of my cut was eliminated.  »

Un grand merci à notre ami Joe Alves qui a d’ors et déjà promis de revenir très prochainement nous dévoiler d’ autres secrets entourant le troisième volet des Dents de la mer. En attendant, je vous invite à noter dans vos agenda que mon anniversaire aura bien lieu le 25 février…

31 ans, soyez généreux.

Pre-production Art de Jonah & the Whale

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 12-02-2011

Alors que tout semblait avoir été dit sur l’ attraction Jonah & the Whale, le magazine Filmfax a marqué les esprits en publiant il y a quelques mois un dossier relativement complet sur les effets spéciaux de Jaws 3D. 7 pages remplies d’ illustrations et de photos de tournage qui ne manqueront pas de surprendre les plus fans d’ entre vous. Parmi ces dizaines de merveilles, 3 dessins préparatoires tirés des archives de Robert Skotak (membre de la société Private Stock Effects) . Autant dire des documents historiques qui donnent une idée assez précise de la tonne de travail effectué lors de la pré-production. Mais tout ceci devrait laisser un goût amère dans la bouche du spectateur… L’ absence de plans d’ ensemble de cette portion de l’ Undersea Kingdom dans le film de Joe Alves étant impardonnable.

Scène coupée: Le bassin à dauphins

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 12-02-2011

Malgré sa faible durée, le making-of Sharks don’ t die offre au téléspectateur l’ opportunité de visionner un certain nombre de séquences écartées du montage final. L’ une de ces véritables pépites d’ or concerne nos courageux dauphins Cindy et Sandy. Ces quelques secondes, immortalisées par l’ équipe de Mark Grossan, nous montrent donc  Mike, Kathryn, Liz et Dan réunis autour d’ un bassin où barbote le couple de cétacés. Comme vous l’ aurez compris, ce court passage se situe directement après l’ agression de Dennis Quaid et Bess Armstrong dans les eaux du lagon par un jeune requin blanc affamé. On y voit donc l’ ainé des fils Brody s’ adresser aux deux mammifères: « Thanks guys, owe you one. Lets go and tell Calvin » pendant que le docteur Morgan administre des caresses sur le bec humide de ses petits protégés… Déjà présente dans le script de Matheson , cette scène mériterait amplement de figurer dans la liste des bonus d’ un éventuel Blu-ray. L’ intérêt de la réintégrer au montage reste néanmoins discutable.

Portrait de Jane Horner (Suzie)

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 08-02-2011

Délaissons nos VHS un court instant et concentrons-nous sur le personnage de Suzie interprété par la très souriante Jane Horner (âgée d’ à peine 14 ans au moment du tournage). Pour les plus dissipés d’ entre vous, je rappellerai que Jane (en photo, accompagnée de sa mère Sharon) fait partie des trois étudiantes, agressées par les tentacules du Captain Sink dans le Jonah’s Marine Funhouse… Trois adolescentes qui auront un peu plus tard la désagréable surprise de voir, au travers d’ un hublot, le corps de Shelby Overmann flotter au milieu des poissons… Des rôles plutôt importants qui auront nécessité plusieurs jours de présence sur le plateau comme nous le relate la journaliste Marylin Brown à l’ occasion d’ un article paru dans le Evening Independent à la fin de l’ année 1982 (le 9 décembre pour être tout à fait précis).

Bien qu’ inexpérimentée (si ce n’ est quelques pièces de théâtre et un peu de mannequinat), Jane est invitée à participer à un casting se déroulant à Orlando pour le prochain Dents de la mer. Le producteur Rupert Hitzig est le premier a assister à son audition. Conscient du talent de la jeune fille, il lui demande de revenir quelques jours plus tard afin d’ effectuer une nouvelle lecture devant le réalisateur Joe Alves. Une lecture qui se limitera à hurler « Out, I want out! » et qui visiblement aura convaincu la production puisqu’ elle remporte la mise devant près d’ une quarantaine de concurrentes… Alors étudiante (et accessoirement Cheerleader)  au Northeast High School de St Petersburg en Floride, Jane Horner débute donc officiellement sa carrière d’ actrice de cinéma sur Jaws 3D au mois d’ octobre 82 pour un salaire hebdomadaire de 1039$. Un rêve qui devient donc réalité pour notre jolie blonde en dépit de nombreuses heures d’ attentes inhérentes à des tournages de cette envergure.

Malgré son statut de rôle mineur, Jane apparait à l’ écran plusieurs minutes. Une de ces séquences se déroule, comme on a pu le voir plus tôt, dans l’ attraction Jonah’ s Marine Funhouse. La journaliste Marilyn Brown écrit alors:  » (…) The director shouted, « lots of terror, girls », as the 3 teen-agers encountered a mechanical octopus in the cave. It took an hour of setting-up and adjusting one tentacle before the cave wall was hosed down and dry ice was set in fog effect. Then, on cue, the girls recoiled in horror as several men above the camera’s eye moved the arm with invisible strings, much like a marionette« . Un moment immortalisé par le photographe de plateau qui aura servi à illustrer la trading-card#26 de Topps… Pour ce qui est des autres séquences, on citera volontier Suzie et ses deux comparses pénétrant dans l’ Undersea Kingdom, déambulant dans les tunnels de plexiglas (2 plans) et surtout faisant connaissance avec les restes d’ Overman.

«  (…) Mrs Horner has seen what she describes as a very real-looking human body made of vinyl materials. It has been hidden from the girls so their first glimpse will evoke true shock and horror, she says. There has been ad libbing along the way in the cave scenes. What has come to mind as the cameras rolled have been such expressions as « check it out » used by her sister’s boyfriend, and « awesome » used by the little boy next door« . Comme vous pouvez l’ imaginer nous reviendrons prochainement sur cette mémorable scène et tenterons de répondre à la plupart de vos questions (de l’ influence de Lucio Fulci à la curiosité malsaine du figurant qui pousse notre jeune Suzie contre la vitre)…

Mais la chose la plus importante que nous révèle cet article de journal est l ‘existence d’ une scène coupée montrant nos trois héroïnes faisant la queue pour monter à bord des bumper boats! Décidément, 2011 est riche en surprise! Revenons tout de même sur l’ objet de cet article, la douce Jane Horner qui n’ aura malheureusement pas eu l’ opportunité de continuer sur sa lancée (en témoigne sa fiche Imdb désespérément vierge) malgré une performance tout à fait honnête dont le producteur Alan Landsburg reconnait l’ importance dans le récit:  « Jane is one of the girls in the tunnel during a particular sequence. I don’t know if her scene is the making of a star, but she certainly is prominent in the picture. About a quarter of the way through, she makes a rather gruesome discovery« . Quoi qu’ il en soit, si Jane tombe sur cette page qu’ elle n’ hésite pas à me contacter. Je me ferai une joie de lui accorder la place qu’ elle mérite.

L’ article original est disponible en 3 parties (faute de place) : 1/2 et 3

VHS Der Weisse Hai 3 (allemagne)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 04-02-2011

On peut bien évidemment s’ interroger sur la nécessité d’ accumuler sur ses étagères tant de vidéocassettes du même film… Peu ou pas de différences au niveau des visuels, copies neigeuses et recadrées, mono poussif et doublages hasardeux… Autant dire que le mot « surprenant » ne fait pas partie  du vocabulaire du collectionneur de VHS Jaws 3! Pourtant, c’ est bien le terme que l’ on serait tenté d’ utiliser pour décrire cet objet sorti dans les années 90 en Allemagne dans le cadre d’ une collection Hollywood lancée par Universal et CIC Vidéo. Dotée d’ un artwork semblable à celui de la  copie locative distribuée quelques années plus tôt, cette édition diffère surtout sur la question du générique et plus précisément de l’ apparition du titre allemand.

Mais avant de vous dévoiler tout ça plus en profondeur, je vous invite à jeter un oeil sur mon 7″ Néophyte : Effort discographique#1 sorti cette semaine sur le label Artysan. C’ est ce qu’ on appelle du « placement de produit »! Peu importe… Réalisé par le biais de la vidéo, cet additif cherche à coller au plus près du logo original jusque dans sa façon d’ apparaitre à l’ écran (une sorte de vague venue de la partie inférieure de votre TV qui vient frapper le spectateur au moment précis où un bruit de mâchoire se refermant retentit). L’ effet est, certes, loin d’ être spectaculaire mais il justifie à lui seul l’ acquisition de cette référence U400045. A moins que la perspective d’ entendre Bess Armstrong déclarer: « Ja, wir leben gerade wie Schnecken und Fische » soit source de motivation.

3 nouvelles questions pour Joe Alves

Posted by | Posted in INFOS | Posted on 01-02-2011

Commençons ce mois de février 2011 (qui sera l’ occasion de fêter mon 31ème anniversaire soit dit en passant…) avec trois nouvelles réponses de notre ami Joe Alves. Comme vous allez pouvoir vous en rendre compte, j’ ai délibérément choisi de ne pas aborder ce qui avait déjà été traité dans la presse de l’ époque. Gardez aussi en tête que la moindre information inédite sur ce troisième volet de la saga initiée par Steven Spielberg en 1975 est un véritable trésor. Inutile donc de pester contre la brièveté de ces échanges!

1/ Dans le film, les deux voleurs de coraux sont victimes du requin. Leur corps n’ est jamais retrouvé et leur absence n’ affecte en aucun cas la suite des évènements. Puisqu’ elle n’apparait pas dans les premières versions du script, peut-on en déduire qu’ elle a été rajouté tardivement pour augmenter le bodycount?
« No I believe you’re talking about the boys on the raft. To my knowledge that was always in the script ».

2/ Les scènes se déroulant dans l’ Undersea Kingdom ne correspondent pas à la topographie des lieux (en se basant sur la maquette et le schéma dans  la salle de contrôle). Est-ce un problème de montage ou avez-vous pris quelques libertés?
« I guess we took some liberties« .

3/Rupert Hitzig a déclaré avoir vu un montage de deux heures et demi. Lors d’une émission de radio, vous avez parlé d’ une version de 1 heure 53 juste avant que Landsburg décide d’ exploiter une version plus courte. Que pensez vous du montage cinéma?
« The director gets first cut and my cut was 1 hour and 53 minutes. Alan Landsburg who was primarily a television producer and very difficult to work with, made his own edit much shorter and not to my liking but I had no power to control the final edited version. Somethings were included and deleted that I was not happy with« .

Un grand merci à Joe Alves pour ces quelques éclaircissements qui ne manqueront pas de satisfaire nos milliers de visiteurs mensuel (humains et bots).