DVD UK « unleash the beasts » Edition (2006)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 18-08-2020

Soucieux de vider leurs stocks d’invendus, Universal (enfin sa branche anglaise) pense avoir l’idée du siècle en 2006 en reconditionnant les DVD de son back catalogue fantastique sous la bannière « Unleash the Beasts » soit un simple fourreau dégueulasse qui se paie le luxe d’être étrangement imprimé dans le mauvais sens… Aucun intérêt à repasser à la caisse donc puisque la charte graphique (avec son lettrage façon King Kong 2005) pue sévèrement du bec et que le tarif n’est même pas vaguement attractif. Qui sincèrement aurait payé le prix fort pour avoir entre les mains une édition « unleash the beasts » de Jurrasic Park, La Momie ou un des films de la tétralogie des Dents de la Mer? Pas moi en tout cas puisque en signe de résistance envers ces dérives capitalistes, je refusais à l’époque de sortir ma carte bleue… Malheureusement, ces éditions disparurent rapidement de la circulation et le collectionneur qui sommeil en moi commença à regretter d’avoir eu jadis une conscience politique… 14 ans plus tard, après avoir été escroqué par de nombreux vendeurs d’outre manche, je parvenais enfin à tenir l’objet entre mes mains! Et ça, je le dois à Mélinda et Cédric, deux collectionneurs de haut niveau. Merci pour cette cochonnerie que je n’ai pas payé. Grâce à vous, je n’ai pas trahi mes convictions.

Badge Jaws 3D (Australie/1983)

Posted by | Posted in DIVERS, PROMO | Posted on 04-02-2020

Il y a plus de 10 ans, soucieux d’apporter un semblant d’actualité à ce site, j’avais rédigé un article sur un badge Jaws 3D DIY qu’un ami m’avait généreusement offert. Cet article d’une rare efficacité est toujours consultable ici… A l’époque, je ne savais pas qu’il existait à l’autre bout du monde un badge 100% officiel. Un gros badge… Presque aussi gros qu’un paquet de cigarettes. Un truc tellement énorme que l’on risque une scoliose à chaque fois qu’on le porte. Mais qu’est-ce qu’on a le look! Nicolas Ker devrait s’en procurer un, ça changerait sa vie. Alors sur cette photo, l’objet semble avoir traversé les pires épreuves. Comme si quelqu’un avait frotté le monstre dans l’espoir secret de le faire disparaitre… Pourtant, j’ai eu la chance de voir d’autres exemplaires et ils ont tous la même qualité d’impression. Donc si vous tombez sur un exemplaire en surfant sur la version australienne de Ebay, n’hésitez pas. Votre dos manifestera peut-être une légère exaspération mais vos amis vous appelleront Monsieur.

Der Weisse Hai 3-D Photos publicitaires (Allemagne/1983)

Posted by | Posted in PHOTOS | Posted on 26-01-2020

« Romain, ça fait longtemps que tu n’as pas parlé du matériel promotionnel allemand. Tu sais très bien, depuis tout ce temps, à quel point j’aime cette grande nation… Aurais-tu quelque chose en stock? » Bien évidemment. Tu as frappé à la bonne porte. J’ai très récemment reçu deux petites photos N&B de Mike Brody et Kathryn Morgan barbotant à la surface du lagon… Deux nouvelles photos argentiques semblables à celles traitées dans cet article (ici) … J’espère pour vous que vous venez de cliquer sur le lien car je n’ai pas envisagé une seconde de revenir sur les relations entre le distributeur UIP et la presse germanique ou sur le choix des visuels exploités. Au mieux, je peux préciser que l’un des deux (celui du bas) est méchamment rare… Tellement rare que je ne me souviens pas l’avoir vu autre part! A vérifier quand même, ma mémoire n’étant plus tout à fait très fiable. En tout cas, on comprend que les grimaces de Dennis Quaid dans la flotte, ça ne fasse pas vendre d’avantage de billets! Un oeil mi-clos, la bouche grande ouverte, le cheveux plaqué sur le crane… On l’a connu plus sexy. Au verso, toujours ce résumé et ces quelques crédits. Mais cette fois-ci, il y a un semblant de numérotation qui me permet d’affirmer que le jeu de photo UIP est au moins égal ou supérieur à 7. On avance…

Bruce III « SeaWorld Orlando » (bonus)

Posted by | Posted in DIVERS | Posted on 25-01-2020

Cet article est une vague mise à jour d’un dossier en deux parties que vous pourrez relire en cliquant sur ces deux liens: ici et ici. J’utilise le terme de vague car vous n’y apprendrez rien de plus. C’est surtout pour moi l’occasion de mettre un peu d’ordre dans ma collection… Ces quelques clichés de Bruce III « SeaWorld Orlando » , je les ai sous le coude depuis déjà un certain temps. C’est clairement pas du matériel inédit mais j’imagine qu’une poignée d’entre vous ne les avait jamais vu avant aujourd’hui.

Malgré mes recherches, je n’ai pas été capable d’identifier ces visiteurs du parc posant fièrement aux côtés de la star du film. Les identifier m’aurait peut-être permis de rentrer en contact avec eux et leur demander expressément de rendre les dents que Bruce III a perdu au fil des jours. Non mais regardez la partie gauche de sa mâchoire inférieure!

Au niveau des énigmes concernant cette version « exhibition » du squale, il y a cette photo… Oui, celle en dessous de ces quelques lignes… Je fais peut-être fausse route mais j’ai la vilaine impression que le modèle est différent de celui immortalisé plus haut. L’angle d’ouverture de la bouche, la peinture, les gencives… Peut-être que l’angle modifie considérablement l’aspect de notre poisson préféré… Pour l’instant, je ne parviens pas à mettre le doigt dessus mais quelque chose me trouble…

Et que dire de cette dernière où c’est carrément les nageoires et l’aileron qui ont disparu! De là à imaginer qu’un guest du parc les ait embarqué chez lui… Tout est possible! En vérité, je pense que c’est tout simplement une tête comme celle que l’on retrouve sur la photo de groupe de fin de tournage… Ce qui laisse sous-entendre que l’exposition Jaws 3D au Seaworld d’Orlando offrait bien plus qu’un unique requin de 25ft. Affaire à suivre.

Billboard Jaws 3D (bonus)

Posted by | Posted in DIVERS | Posted on 20-01-2020

Ce Billboard Jaws 3D a déjà été traité plus que de raison dans ces pages. Pour vous en convaincre, il vous suffit de cliquer ici et . Je ne vais donc pas écrire une ligne de plus à ce propos. Pourtant, j’aurais certainement encore plein de choses très intéressantes à dire sur le sujet… Si, aujourd’hui je refais un petit article, c’est pour la simple et bonne raison que j’ai dans mes archives 4 photographies (dont une coupure de journal) que je n’avais pas encore publié. Ces clichés nous permettent d’apprécier la taille impressionnante de la star du film et le look chaussettes hautes/ short court des kids from the 80’s. Sincèrement, je serais toujours très à l’aise avec l’idée d’avoir ce monstre de résine dans mon jardin… Mais vraiment…

Dépliant exploitants

Posted by | Posted in AFFICHES, INFOS | Posted on 20-01-2020

The Big One is coming! Là, on parle de celui annoncé pour le 22 juillet 1983 soit le jour de la sortie dans les salles américaines du 3ème volet des Dents de la Mer. Vous n’êtes pas sans savoir (le contraire serait vraiment étonnant) que le film de Joe Alves a été tourné intégralement en 3D et que l’objectif était qu’à l’exception des Drive-ins, toutes les salles de cinéma du continent puisse projeter convenablement le film dans son format initial. Même si de nombreux opérateurs de cabine s’étaient remis à manipuler des objectifs 35mm 3D et des copies Over-under depuis quelques mois, Universal souhaitait que le niveau de qualité des projections stéréoscopiques fasse un réel bon en avant afin de rendre justice au formidable travail des gens ayant participé à l’aventure Jaws 3D. Ainsi, à partir du 1er juin 1983, Robert Edwards d’Universal Pictures, Chris Condon, Bob Caspari et John Rupkalvis (tous 3 issus de Stereovision International, inc) sillonneront les Etats-Unis et le Canada afin d’assurer une série de colloques sur le procédé 3D. Le but étant de répondre aux principales questions des exploitants qui ne manqueraient pas de fournir le mois suivant les efforts nécessaires au bon déroulement des futurs projections du Big One

Ce n’est pas moins de 11 séminaires qui se tiendront aux 4 coins de l’Amérique du Nord et ce, jusqu’au 24 juin 1983… Ce document dont la taille est identique aux dépliants Pop-Up avait été envoyé aux différents exploitants qui joueraient cette production Landsburg quelques semaines plus tard. Ces derniers devaient s’inscrire volontairement à l’une de ses rencontres… Le moins qu’on puisse dire c’est que certains ont été un peu feignasse sur ce coup-là si l’on s’en fi au nombre assez important de projections catastrophiques que le film a connu (images trop sombres, mauvais alignement…). En tout cas, cette affiche est une mine d’or d’informations (adresses, horaires, dates…) et se paie même le luxe d’annoncer la diffusion du making-of de Mark Grossan et d’utiliser une des phrases prononcées par Percy Rodrigues dans le teaser du film. Une bien belle pièce de plus à ma collection.

Jaws 2/3/4 Lenticular Boxset (UK/2011)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 07-01-2020

La troisième fois aura été la bonne… Mes deux précédentes tentatives s’étant soldés par un échec, je n’étais pas particulièrement confiant au moment d’ouvrir mon colis en provenance de l’Angleterre… Jusqu’à présent, j’avais reçu deux boitiers amaray sans le précieux fourreau lenticulaire… Le dernier vendeur avait même été suffisamment vicieux pour me mettre Les dents de la mer de Spielberg à la place de sa suite directe! Du grand n’importe quoi mais aucun litige à l’horizon pour autant puisqu’ils me rembourseront rapidement sans même discuter… Quoi qu’il en soit, j’ai désormais chez moi cette version customisée (tout à fait officielle) sortie il y a déjà presque 9 ans… Soit un simple bout de carton collé sur le fourreau de l’édition 2009 (tout le reste est IDENTIQUE). Pas sûr que ça méritait autant d’effort. Surtout que c’est encore le visuel du film de Joseph Sargent qui est mis à l’honneur… Sincèrement Universal… Vous n’avez pas l’impression que l’effet 3D aurait été clairement plus justifié en utilisant l’artwork de Gary Meyer? Bon… Prochaine étape, mettre la main sur la version qui brille dans le noir. Si, si, je vous assure que ça existe.

Jaws 3d O.S.T (LP/ Italie/ 1983)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 22-11-2019

Après près de 20 ans de recherches fastidieuses, de déceptions, de frustrations… Me voilà enfin propriétaire de l’intégralité des différents pressages vinyle de la bande originale de Jaws 3D composée par Alan Parker. La version italienne MCA 4193 était la pièce manquante à cette collection incroyable qui suscitait déjà la jalousie et la convoitise chez la plupart des fans du film de Joe Alves. Des menaces, j’en ai reçu… Des intimidations, des insultes sur les réseaux sociaux… Des coups, j’en ai donné. Parfois avec générosité ou par gourmandise mais jamais… Mais qu’est-ce que je raconte? Ma collection est complète et le reste du monde s’en fout! Pourtant vous avez certainement remarqué ce label noir? Il y a même quelques indications en italiens imprimées dessus! Bon, il est vrai que le carton a pris cher mais au final fallait-il que j’attende 20 ans de plus pour trouver une copie neuve?

Inutile de chercher à abimer vos yeux. Les petites biographie d’Alan Parker et Graham Walker au verso du disque sont les mêmes que sur votre LP à la maison (en espérant que vous en ayez au moins un). Même chose pour les crédits en dessous du visuel inspiré de Gary Meyer. Rien de nouveau à se mettre sous la dent de ce côté là… Par contre, en rouge, en bas à gauche, vous pourrez lire la mention Distribuzione Dischi Ricordi SPA. Une mention logiquement absente des autres pressages! Et à droite me direz-vous? Et bien on vous offre la référence du produit dans un petit rectangle blanc ainsi que celle, entre parenthèse, du disque original. Rien de dingue, on est d’accord… Peu importe, j’en ai à priori terminé avec ces histoires de 33 tours mais je ne peux me résoudre à vous laisser sans vous avoir donné le lien d’un long post consacré à l’OST par Daniel Becker. Un véritable travail de professionnel!

Jaws 3D O.S.T (LP/ France/1983)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 12-11-2019

La référence 205 763 a déjà été traitée sur ce site… C’était en 2009 (une décennie déjà) et je m’en souviens comme si c’était hier. Un pressage Allemand (fabriqué en RDA) qui avait été distribué dans plusieurs pays de la vieille Europe… Alors pourquoi y revenir aujourd’hui? Aurais-je déniché une information bouleversante qui pourrait remettre en cause la plupart de nos croyances? Non, définitivement non. Juste un énième craquage de ma part pour un vulgaire sticker… Un autocollant particulièrement peu excitant où l’on peut lire Bande originale du film: Les Dents de la Mer 3 (certainement au cas où la pochette et le titre du film en version original ne suffisait pas). L’artiste derrière cette horreur se fait plaisir et nous balance un aileron dégueulasse et quelques vaguelettes histoire d’apporter un peu de dynamisme dans tout ça. Et c’est pour le moins raté… Entre nous, utiliser le logo de la déclinaison française du titre, c’était si compliqué? Je veux bien accepter l’idée qu’une édition 100% franchouillarde avec crédits et notes en français relève de la science-fiction et d’une méconnaissance totale du marché du disque en 1983. Mais un simple autocollant pour un pays aussi beau et grand que le notre? Bon… dans mon malheur, je peux toujours me réjouir de remplir un peu plus mes étagères… A défaut de rendre cet article intéressant.

MovieGoer (Magazine/Etats-Unis) Juillet 83

Posted by | Posted in PRESSE | Posted on 07-11-2019

Et un magazine de plus dans les archives du Jaws 3D museum… Au sommaire: l’actrice britannique Jackie Bisset (la marraine d’Angelina Jolie) et l’adorable Jamie Lee Curtis qui tente de nous faire croire qu’elle n’apparaitra plus dans le moindre film d’horreur… Sa présence au générique du 7ème Halloween, 15 ans plus tard, prouve que les bonnes résolutions, ça ne dure généralement qu’un temps et qu’au final tout ça dépend principalement du cachet. Dommage qu’elle ne mentionne pas son audition pour le film de Joe Alves… Ah bon? Vous n’étiez pas au courant? Quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour notre Laurie Strode préféré que j’ai dépensé 10 dollars mais pour cette double page à la gloire des Dents de la Mer 3!

Contrairement à bon nombre de publications de l’époque, MovieGoer offre à ses lecteurs du matériel inédit à se mettre sous la dent. Le journaliste Fred W. Wright Jr a en effet assisté au tournage de la scène finale de Jaws 3D soit Mike Brody et le docteur Kathryn Morgan barbotant au petit matin dans les eaux du lagon après avoir éliminé un requin blanc particulièrement vorace. On y apprend que lors de la première prise, les dauphins Cindy et Sandy n’ont pas respecté leurs marques ruinant ainsi le plan et la performance de nos acteurs adorés soit Dennis Quaid et Bess Armstrong. Une Bess Armstrong qui accepte volontiers de se prêter au jeu de la promotion en donnant quelques informations croustillantes sur la façon dont elle a réagi à la mise en chantier d’un troisième volet en 3D ou sur la difficulté de tourner une scène sous-marine, de nuit et armé d’un « harpon » (la séquence à laquelle elle fait référence a été coupée dans le theatrical cut mais figure dans les quelques minutes du Workprint visible en ligne). Plus rare est la parole du producteur exécutif Neal Nordlinger. Ce dernier a débuté sa carrière en tant que production Manager au sein de la Alan Landsburg Productions en 1981 avec That’s Incredible et semble avoir disparu de l’industrie avec la comédie The Groomsmen. Donnez moi son contact, j’ai certainement plus de choses à lui demander que Mr Wright Jr

Pour le plaisir, je vous laisse une belle carte du visuel utilisé pour illustrer l’article de MovieGoer… Oui, j’ai ça dans ma collection et je n’en suis pas peu fier.