Coupure presse de ジョーズ3 (japon/1984)

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 23-12-2016

Vous avez été nombreux à me demander d’arrêter de chroniquer les Bluray de Jaws 3D. Sachez que je ne prendrai pas en considération vos commentaires car, après tout, je fais ce que je veux. Pour autant, Noël approchant à grand pas, je vous offre une coupure presse japonaise diablement excitante. Un régal pour les yeux… Vous noterez la reproduction des quatre Eiga Chirashi (ceux ) et de la paire de lunettes anaglyphes qui accompagnait le matériel promotionnel du troisième film de la franchise. A droite, c’est la paire de lunettes polarisées (celle qui permettait de profiter du relief en salle)… Vous ne vous souveniez plus de ces lunettes? Alors faites un tour ici. Ah tiens, j’avais complètement oublié cette mise en scène avec Homer Simpson… C’était vraiment l’époque où je m’appliquais à mettre à jour ce site régulièrement. Quoi qu’il en soit, jetez un oeil à tout hasard aux commentaires, il se pourrait que mon dealer de l’archipel vienne nous faire une petite traduction…

Jaws 3 Bluray (2016/UK)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 22-12-2016

« Romain, je vis actuellement en Angleterre comme tu le sais peut-être. Il se trouve que je reviens dans le coin à Noël pour passer les fêtes avec mes parents. Aurais-tu besoin que je te ramène le bluray anglais des Dents de la mer 3? » Non, ça ira, merci. C’est sympa mais ce bluray prend déjà la poussière chez moi depuis un certain temps. Et je n’ai même pas pris la peine de la mettre dans le lecteur car le disque est identique à notre belle édition franchouillarde. La grosse différence (en dehors du macaron 12 de la British Board of Film Classification) réside dans l’apparition d’une mention Includes Jaws 3D Version avec un jolie effet 3D sur le titre du film. Dommage qu’Universal n’ait pas pris la décision d’utiliser le logo d’origine, le nouveau étant proprement dégueulasse… A signaler que le boitier Amaray est incroyablement épais pour ce pressage UK. C’est pas une VHS, on est d’accord mais ça donne tout de même un côté plus imposant qui sied à merveille au classique de Joe Alves.

Jaws 3 Bluray (2016/Europe du Nord)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 21-12-2016

« Quoi? Encore un Bluray? Ce site n’est que rarement mis à jour et lorsque Romain daigne nous pondre un article, c’est encore quelques lignes sur ces satanés bluray… On pourrait pas avoir des scènes coupées ou des accessoires du film au lieu de ces cochonneries? » Calmez-vous, je fais ce que je peux. Si vous croyez que ça me fait plaisir de repasser à la caisse pour 3 pastilles d’avertissement et un verso rédigé dans des langues exotiques… Si je le fais, c’est avant tout pour vous. Et puis, en ce moment, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Il y a bien eu récemment des photos « behind the scenes » sur Ebay mais un sérieux concurrent m’a coiffé sur le fil. Qu’il crève… Oui, je sais ça ne fait pas particulièrement « esprit de Noël » mais on s’en moque. Des fois, la colère peut se révéler être un formidable moteur… Donc voici le Bluray zone all réservé au marché nord-européen. Pour la Suède, la Finlande, la Norvège et le Danemark si l’on veut être tout à fait précis. En tout cas, les finlandais sont les plus sévères avec cet avertissement aux moins de 16 ans pour le moins excessif…

L’artwork est presque identique aux précédentes éditions: les 3 petites photos, le bandeau rouge et les bonus rédigés en anglais, les crédits… Heureusement, on récupère au passage quatre petits drapeaux et autant de courts synopsis (3 lignes… Autant aller à l’essentiel). On notera que pour nos voisins finlandais, Calvin Bouchard est interprété par Louise Gossett Jr. Pour le Danemark, c’est bien Louis mais Gosset Jr… Un T a donc du se perdre quelque part. C’est assez courant, ne vous inquiétez pas. En tout cas, ça prouve qu’on ne se relit pas beaucoup dans les bureaux d’ Universal. Si j’étais le directeur des ressources humaines, j’aurais déjà viré tous ces saboteurs sans aucun scrupule. Forcément, à jouer la carte du copier-coller avec des textes pondus en 1983 (et déjà truffés d’erreurs) on aspire pas à s’améliorer… Pour ce qui est du disque, pas de surprise. C’est exactement celui que vous possédez (du moins si vous êtes français). Bien que ce soit toujours un plaisir d’apprécier le visuel de Gary Meyer (à voir ici) on aurait quand même adoré une petite variante histoire de justifier les frais de port. Ce sera peut-être pour une prochaine fois… Sachant que j’ai encore 3-4 bluray de Jaws 3D à vous parler, on risque d’y revenir assez vite!

Les Dents de la mer 3 Bluray (France/2016) + Chronique Années Laser

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO, PRESSE | Posted on 25-11-2016

wp_20160902_006« Romain, te serais-tu enfin décidé à mettre fin à ce blog idiot sur le pire film de l’histoire du cinéma? Est-ce que l’affaire Toullec a eu un impact sur ta passion? Pourquoi je ne trouve pas du review du bluray français? » Calmez-vous, je suis toujours vivant! J’ai juste énormément de travail en ce moment et ce n’est pas toujours facile de trouver quelques minutes pour partager mon amour de Jaws 3D avec le reste de l’élite! Alors ces Dents de la mer 3 en bluray… Il y a tout d’abord ce blister avec le sticker inédit et le logo Mad Movies. Une honte que ce dernier apparaisse dessus alors que le film a toujours été démoli dans ses pages… Ah si, il vous suffit de relire le numéro 28 si vous avez le moindre doute (un numéro au demeurant fort intéressant). Ensuite, il y a cette pastille « Inclus la version 3D » imprimée sur la jaquette. Une très bonne initiative de la part d’Universal France similaire à ce que les anglais feront pour leur édition…

wp_20160903_001« Le plus célèbre requin de tous les temps est de retour… » Au même titre que les fautes d’orthographe dans les noms de Den(n)is Quaid et Louis Gosset(t) Jr. Pas très professionnel tout ça puisque ces fautes ne figurent pas au verso des autres éditions. Passons sous silence la pertinence du résumé, personne chez Universal n’ayant jugé bon de revoir le film avant de pondre le synopsis officiel… Choix des photos, mise en page sans surprise… Le visuel français est donc presque identique à ses homologues d’outre-atlantique. La seul excentricité demeure l’artwork du disque qui reprend l’affiche de Gary Meyer. C’est assez rafraichissant et ça nous change des galettes pour le moins austères du marché nord-américain. Le rendu reste quand même un poil bordélique avec toutes ces classifications et logo bluray qui prend 1/4 de l’espace. Bon et alors ce bluray, une fois dans le lecteur?

wp_20160903_005Autant demander à de vrais journalistes leurs impressions… Les années Laser nous ont donc pondu cet été un test assez complet qui met en avant les nombreuses qualités du film. La note de 6/10 est une véritable surprise (7/10 pour l’aspect technique) et prouve qu’en relief, le film de Joe Alves n’est pas le nanar que la presse nous vend depuis plusieurs décennies. « Une vraie curiosité en la matière, recommandée aux amateurs de sensations démultipliées », « Version 3D entre pure démo et expérimentation extrêmement virulente dans ses oeuvres« , « quelques séquences de terreur« , « Un chef d’oeuvre qui renvoie le film de Spielberg dans les cordes« , « The Force Awakens est le pire film au monde« … Ok, les deux dernières sont de moi mais l’essentiel est là: Jaws 3D a très largement la moyenne et mérite de trouver une place dans votre collection! Bon, on en arrête là avec l’édition française. Prochainement dans ces pages, la version UK et celle réservée au marché scandinave.

Publicité Bluray#2/ Review Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 29-07-2016

WP_20160721_005Et deuxième encart pub pour les suites du classique de Spielberg sur support bluray! Une publicité qui mise pas mal sur la présence d’une version 3D du film de Joe Alves. Félicitations à Universal France de s’être rendu compte du potentiel commercial de ce « bonus » qui permet, rappelons-le, de « revivre la même expérience terrifiante que lors de sa sortie au cinéma« . Sauf que la copie projetée en salles étaient au format… Je dis ça, je dis rien. Bon, en tout cas, on voit en logo partenaire celui du magazine Mad Movies. Ce qui tombe plutôt bien puisqu’ on va immédiatement décortiquer l’article consacré aux Dents de la mer 3 du hors-série Mad Movies Classic 04. Alors avant de remettre en cause le talent et le sérieux du journaliste Marc Toullec, je souhaiterais rappeler à tout le monde que je suis un vieux lecteur de Mad. J’ai commencé en effet avec le numéro 42 (From Beyond en couverture) en 1986 soit tout juste 6 ans après mon premier cri! Depuis, je n’ai loupé aucun numéro (et pourtant depuis 2001 et la publication mensuelle, je ne m’y retrouve plus). J’aimerais aussi préciser que j’ai payé les 9,90 du magazine donc techniquement j’ai le droit de critiquer avec autant de mauvaise foi que je l’entends.

WP_20160727_001Un vrai fan des deux premiers films de la franchise n’apprendra strictement rien de neuf si il possède déjà dans sa collection les making-of de Bouzereau en DVD, le Jaws log de Carl Gottlieb, le Jaws companion de Patrick Jankiewicz, le Memories from Martha’s Vineyard de Jim Beller et Matt Taylor ou encore le très récent ouvrage de Lou Pisano et Michael Smith sur le tournage de Jaws 2. C’est malheureusement une évidence… Rien de neuf non plus à propos des Dents de la mer 3. Enfin rien de neuf si vous êtes un habitué du site! Les autres (ceux qui ne savent pas à quel point www.jaws-3d.com pourrait changer leur vie) auront l’impression de tenir entre les mains la bible… Une bible truffée de fautes et d’approximations. Rien que le fait d’utiliser à chaque reprise le titre fantaisiste des Dents de la mer 3-D (jamais exploité au cinéma, en vidéo ou à la télévision sous ce titre là) au lieu des Dents de la mer 3, ça fait mal aux fesses (et ça pique les yeux)…

WP_20160727_005Mad Movies nous balance donc un dossier de 12 pages avec des illustrations pour le moins classiques (notre couple et son sous-marin, Kotar l’épaulard, Louis Gossett, Dennis Quaid et John Edson autour de la maquette…) si ce n’est la présence de clichés assez rares de Baby Bruce -un de Erik Hollander (non crédité) et deux que John Putch m’avait offert l’année dernière- et de l’équipe au complet. Malheureusement, le gars chargé des légendes n’a pas été suffisamment rigoureux comme avec ce « Calvin Bouchard et Mike Brody devant la maquette d’un parc aquatique dont l’inauguration s’annonce mal« . Vous ne voyez pas le souci? Mais dans Jaws 3D, il n’est jamais question de l’inauguration du parc mais de l’inauguration de l’attraction Undersea Kingdom!!! Quoi, je pinaille? Alors vous allez me dire que le « un nouveau requin pour une deuxième sequelle: plus fiable, plus perfectionné mais peu valorisé à l’image » accompagnant une photo de Baby Bruce n’est pas criminel? Je ne sais pas ce qu’il vous faut… D’un côté, ça pourrait être pire  comme avec cette page 69 et la photo de la version de John Hancock de Jaws 2 et sa légende qui n’a rien à voir avec la choucroute…

WP_20160728_003Pour la première fois dans la presse, le traitement de Guerdon Trueblood est très largement évoqué. J’ai en effet accepté de laisser Marc Toullec jeter un oeil sur ma copie du Trueblood afin qu’il ne répète pas les âneries de ses collègues. Il était grand temps de rétablir la vérité à ce sujet… Par contre, la fausse citation « j’ai consacré 8 mois à ce travail (et je lis régulièrement mad movies) » rompt immédiatement le pacte de confiance avec le magazine. C’est d’ailleurs l’un des principaux soucis de ce dossier ces citations… Mal traduites, incorrectes (le Carl Gottlieb en page 79… C’est pas plutôt Matheson?), fantaisistes… Après, c’est sûr que sans ces « citations » il ne resterait qu’une trentaine de lignes pondues par Toullec! Des transitions foireuses comme ce « Pas étonnant, sachant qu’une partie de son travail allait être parasité, que Roy Arbogast ait quitté le tournage en colère » pour illustrer le climax du film… Sauf qu’à aucun moment de la production, il n’a été envisagé d’utiliser son travail (les requins Live rappelons-le) pour les tournages impliquant des miniatures. Même Joe Alves n’a pas assisté à la mise en boite de ces séquences à effets spéciaux!!! Du grand n’importe quoi comme ce premier week-end de box office où on apprend que le film démarre de manière acceptable…Acceptable alors que c’est historiquement le meilleur démarrage d’Universal? On apprend aussi qu’il s’essouffle rapidement en terme de fréquentation… Pourtant quand Jaws 3D a été retiré de l’affiche le rapport copie/entrées était supérieur à celui du Retour du Jedi qui sera exploité pendant encore quelques mois… Ah et ces critiques désastreuses (ah bon? Je vous laisse le soin de relire les coupures presse d’époque)… Quoi qu’il en soit, ce numéro restera le papier le plus complet écrit sur le sujet. On est loin du désastre du #366 de l’Ecran Fantastique et ses deux malheureuses pages sur les suites des Dents de la mer! Vous l’aurez compris, vous allez devoir passer à la caisse malgré tout… Ah et j’oubliais www.jaws-3d.com ne fait pas partie des sources. C’est dommage, Marc Toullec y aurait appris que Linda Blair avait été castée pour le rôle de Kelly Ann Bukowski! Quoi? C’est dedans? C’est à ne plus rien comprendre…

Happy Birthday!!!

Posted by | Posted in INFOS, SITE NEWS | Posted on 23-07-2016

177832_0 - Copie (2)Aujourd’hui, nous fêtons ensemble le 33ème anniversaire des Dents de la mer 3 (qui contrairement à ce qu’on peut lire dans le hors-série Mad Movies ne s’est jamais appelé les Dents de la mer 3-D). A cette occasion, je vous offre deux photos « behind the scenes » prises lors du tournage de la séquence où Lea Thompson se fait bousculer par la star du film (le requin, les gars… le film ne repose pas sur les épaules de John Putch). Ce genre de clichés auraient très largement mérité de trouver une petite place dans la liste des bonus du Bluray (très mal distribué soit dit en passant) mais comme vous le savez Universal a préféré jouer la carte du minimum syndical.

177832_0 - Copie (3)Tiens, je viens de réaliser que le site va bientôt fêter quant à lui ses 7 ans… Alors c’est sûr que le rythme des mises-à-jour a considérablement baissé mais bon… Je suis toujours là, fidèle au poste! Ultime vache à lait qui écume les sites d’enchères en ligne pour le moindre article estampillé Jaws 3D… Mais ça devient dur… Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve mais j’espère quand même être capable d’achever mon bouquin un jour. Ce serait bien que quelque chose de sérieux sur le sujet soit enfin publié. Allez bon anniversaire mon Jaws 3D adoré!!!

Publicité Bluray/ Annonce Mad Movies H.S Jaws

Posted by | Posted in PRESSE, PROMO | Posted on 13-07-2016

WP_20160710_001En feuilletant les 132 pages du numéro estival du magazine français Mad Movies (le #298), vous tomberez sur une publicité annonçant à la fois la disponibilité des Dents de la mer deuxième partie, des Dents de la mer 3 et des Dents de la mer, la revanche (qui perd une nouvelle fois le 4 de son titre) en bluray au 5 juillet et la sortie d’un hors-série Mad Movies (classic). Ce hors-série à 9 euros 90 est actuellement en plein bouclage et devrait rejoindre vos collections d’ici la fin du mois. C’est Marc Toullec qui s’est chargé de revenir en profondeur sur la franchise d’Universal. D’après le travail effectué par nos espions Bothan, les pages consacrées au film de Joe Alves, devraient contenir deux-trois documents inédits (storyboard, résumé du traitement de Guerdon Trueblood…) .Nous y reviendrons très rapidement (inutile de vous préciser que je serai d’une sévérité à toute épreuve en ce qui concerne Jaws 3D).

Jaws 3D OST (Mexique/1983)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 05-07-2016

frontAujourd’hui est un grand jour pour les fans français des Dents de la mer 3 puisque le film sort en bluray dans l’hexagone (même si certains ont déjà leur exemplaire depuis près d’une semaine). Pour autant, nous ne reviendrons pas sur ce ratage en 1080p dans l’immédiat. Non, je vais plutôt vous offrir un peu d’exotisme avec le LP mexicain de la bande originale d’ Alan Parker. Immatriculé LAE-556, ce 33 tours fait partie de la longue liste d’articles estampillés JAWS 3D dont je ne soupçonnais pas l’existence… Comme quoi, il faut toujours rester vigilant quand on écume les pages d’ Ebay! En quoi diffère ce pressage des autres? C’est certainement la question que la plupart d’entre vous sont en train de se poser… Tout d’abord, en haut à gauche de la pochette, on a la référence LP et cassette (ce qui n’est pas le cas des éditions US, UK ou allemande) écrit en noir. Du noir qu’on retrouve en bas à droite pour la mention Composed and conducted by Alan Parker (d’habitude en lettrage blanc). Le disque comporte aussi de subtiles différences (que je me ferai une joie de passer sous silence) et d’autres plus évidentes comme la présence de crédits en espagnol…

s-l1600De l’espagnol jusqu’aux titres des 12 morceaux qui composent ce disque (à consulter ici). Les biographies d’Alan Parker et Graham Walker restent quant à elles désespérément en anglais. Idem pour les crédits techniques. La grosse différence (qui a certainement dû vous sauter aux yeux) reste la couleur de la police d’écriture: le noir alors que toutes les précédentes éditions utilisaient le blanc (crédits en dessous de la reproduction de l’affiche, bio…). Même le logo MCA records troque le rouge pour le noir! Une énigme lorsque l’on sait qu’un peu de blanc et de rouge n’auraient pas augmenté la facture! Niveau impression, on est heureusement au dessus de la qualité toute relative du pressage argentin mais bien en dessous de ce qui se faisait de l’autre côté de la frontière… J’attends désormais de mettre la main sur le pressage italien pour compléter (définitivement?) ma collection de LP. Je compte sur vous pour m’aider à trouver des pistes!

Caméo de Rupert Hitzig dans Jaws 3D

Posted by | Posted in DIVERS, INFOS | Posted on 02-07-2016

WP_20160623_004Est-ce qu’un énième visionnage du Jaws 3D de Joe Alves sur grand écran pourrait encore nous apprendre quoi que ce soit? Bien sûr! Des faux raccords, une post-synchronisation hasardeuse, une apparition non-créditée… Justement, en parlant d’apparitions… Je regardais donc tranquillement la copie 2D du bluray (en ayant pris soin de mettre la piste japonaise) sur mon vidéoprojecteur (et son écran de taille plutôt respectable) quand soudain, j’ai cru apercevoir une silhouette familière. Télécommande en main, léger retour en arrière et tout est devenu plus clair dans mon esprit… Une casquette avec des bandes dorées, une moustache, un foulard autour du coup… Rupert Hitzig bien sûr! Illico presto, j’envoie un email au producteur des Dents de la mer 3 (et réalisateur de la seconde équipe) qui me répond dans la minute: « Dear Romain, How amazing. Yes, that is me. I never even knew, but I think I’ll have it framed. Best,Rupert« . Donc si vous voulez vérifier par vous même, il vous suffit de revoir la scène du bar et bien scruter l’arrière plan quand Charlene Tutt (Dolores Clarling) ramène quelques bières à Mike, Kathryn et Sean. Comme quoi, on est jamais à l’abri d’une bonne surprise!

 

Jaws 3/3D bluray (Australie/2016)

Posted by | Posted in AUDIO/VIDEO | Posted on 29-06-2016

WP_20160628_002Le Metz Jaws 3d Museum est heureux d’accueillir sa nouvelle pièce soit le bluray australien du chef d’oeuvre de Joe Alves! Une fois n’est pas coutume, cet exemplaire offre quelques différences notables. Le boitier par exemple est réalisé dans un plastique bleu beaucoup plus clair que celui des disques US et canadien. Même le petit logo bluray est différent! Si ça justifie pas les quelques dollars dépensés… Et puis il y a le gros M cerclé tout à fait typique des produits vendus dans cette partie du globe. On le retrouve même sur la tranche qui, soit dit en passant, nous offre une petite reproduction de l’affiche du film légèrement différente de celle utilisée outre-atlantique! Encore un petit encart bleu clair au verso vient apporter une nouvelle touche d’exotisme…

WP_20160628_003Et parce que la majorité des australiens adorent cette couleur, Universal a décidé de changer la sérigraphie du disque! Qui l’eut cru? Disque différent, contenu identique? Malheureusement oui soit une copie granuleuse légèrement recadrée, une version 3D en bonus (toujours pas testée soit dit en passant) et le teaser/trailer en définition standard. En tout cas, c’est grâce à des types comme moi que Jaws 3 explose en ce moment des records en terme de volume de ventes! Allez, je commence déjà faire de la place pour les pressages japonais, allemand, français et pour le futur coffret 3 BR anglais. Quand on aime, on ne compte pas.